Gabon : 1e assemblée générale du réseau francophone pour la coopération Sud-Sud

Une année après son lancement à Rabat en juillet 2018, le Réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud-Sud et tripartite (RAFSUD) a tenu à Libreville sa première Assemblée générale, les 10 et 12 octobre 2019.

JPEG - 49.3 ko

Co-organisée par le Bureau provisoire du RAFSUD présidé par le Maroc à travers l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), cette rencontre était placée sous le haut patronage de Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre du Gabon.

La cérémonie officielle a été ouverte par Alain Claude Bilie-By-Nze, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie, en présence de Jean-Marie Ogandaga, Ministre du Tourisme, du Commerce, des PME/PMI, du Directeur du Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale (BRAC) et du Directeur par intérim de la Francophonie économique et numérique (DFEN), ainsi que de responsables et experts de l’administration publique, d’acteurs et parties prenantes du secteur privé et de la société civile des pays membres de la Francophonie impliqués dans la coopération sud-sud et tripartite, de parlementaires, de représentants du corps diplomatique et des organisations régionales et internationales partenaires de l’OIF (Bureau des Nations unies en charge de la coopération Sud-Sud, Banque islamique de Développement, Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale).

Cette première Assemblée générale du RAFSUD visait à formaliser la gouvernance et la structuration du Réseau, à procéder à l’élection de son Bureau définitif, ainsi qu’à échanger sur les activités déployées depuis son lancement et sur son plan d’action pour les années à venir.

Dans son allocution de circonstance, le Directeur du BRAC a salué avec beaucoup d’admiration l’approche gabonaise d’intériorisation et d’appropriation de la Francophonie. Il a notamment insisté sur le choix de tenir cette Assemblée générale constitutive du RAFSUD à Libreville, un choix qui s’inscrit non seulement en droite ligne du suivi de la visite officielle que la Secrétaire générale de la Francophonie a effectuée au Gabon en juin dernier, mais aussi dans la volonté et l’engagement du Gabon d’assumer son rôle de représentant de l’Afrique centrale au sein de la Francophonie en matière de coopération Sud-Sud et tripartite. Il a, en outre, invité le futur Bureau du RAFSUD à développer des synergies sur des thèmes d’intérêt commun avec les autres Réseaux de la Francophonie, qu’ils soient institutionnels ou professionnels. Il a émis le vœu de voir le RAFSUD, tout comme les autres Réseaux de la Francophonie, organiser en 2020 des activités de célébration du Cinquantenaire de notre organisation commune.

JPEG - 50.2 ko

Durant trois jours de travaux et de partage sur les enjeux, les potentialités et les opportunités d’échanges et de coopération au sein de l’espace francophone et avec d’autres espaces géolinguistiques, les participants ont pu renforcer les fondations de la pérennisation et du développement des actions de la Francophonie dans la coopération Sud-Sud et tripartite.

A l’issue de cette rencontre, les participants ont :
• adopté la Charte du RAFSUD, principal document normatif du réseau qui établit ses dispositifs de gouvernance et de structuration, ainsi que ses modes de fonctionnement ;
• élu le Bureau du Réseau chargé de mettre en œuvre les décisions et les orientations arrêtées par l’Assemblée générale et le Conseil d’Administration sur la base d’une représentativité régionale ;
• défini le programme d’activités du RAFSUD.

Pour rappel, la coopération Sud-Sud et tripartite a été intégrée dans les programmations quadriennales 2015-2018 et 2019-2022 de l’OIF comme une modalité d’action et de coopération à même de faciliter le développement des échanges économiques et commerciaux entre pays et régions francophones et ainsi, de contribuer à la réalisation de l’objectif commun de croissance partagée et de développement responsable des pays francophones. Le RAFSUD quant à lui a été pensé comme une plateforme francophone dynamique à même de rassembler et de fédérer les synergies en vue d’actions conjointes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire