Stratégie de relance du tourisme dans l’espace CEDEAO – Artistes.BF – Artiste.bf

L’Afrique, selon des études a le deuxième secteur touristique le plus dynamique au monde, soit 8,5 % du PIB du continent. Cependant, l’apparition de la pandémie du COVID-19 puis de la fermeture des frontières a fortement ébranlé ce secteur. Les répercussions sont majeures et peuvent déjà se mesurer sur le court, moyen et long terme pour un secteur d’activité économique qui pèse de 10 % du PIB mondial et pour 5 % du PIB de l’espace CEDEAO.

Il faut également noter que cette crise sanitaire a mis en exergue la très forte dépendance aux flux internationaux qui représentent plus de 70 % du marché touristique dans la zone CEDEAO. La conséquence d’une telle situation serait la forte baisse des visiteurs internationaux qui se répercute sur les sites touristiques désertés dont l’entretien et le maintien en état de fonctionnement pèse douloureusement sur les gestionnaires des sites et les administrations publiques.

A ce propos, le Ministre en charge de la culture qui présidait la cérémonie d’ouverture, n’a pas manqué d’évoquer la problématique de la valorisation et de l’exploitation du tourisme national. Selon donc Abdoul Karim SANGO, « cette crise vient encore montrer que dans un monde en perpétuel mutation et en proie à des maux divers, le secteur touristique ne se reposera que sur notre capacité d’innovations et d’adaptation » a souligné le Ministre SANGO . Et le premier responsable du Ministère en charge de la culture de conclure qu’il « est temps que nous apprenons à nous rendre visite au lieu de sauter dans le premier avion pour aller chez les autres. La COVID est une véritable opportunité pour les africains à mieux se connaître et se fréquenter. »

Cette rencontre sera également mise à profit pour réaliser une validation à mi-parcours de la réglementation des Établissements touristiques d’hébergement au sein de la zone CEDEAO et de l’étape du processus d’élaboration des ETE au sein de l’espace CEDEAO. En effet, la commission CEDAO a entrepris depuis 2019 l’élaboration d’une nouvelle réglementation sur les normes de classements des hôtels, auberges, motels de tourisme etc.

Les retombées escomptées au terme de la réunion sont entre autre, l’adoption d’un manuel de procédures COVID ZERO et l’élaboration d’un agenda pour la création de la Confédération Ouest-africaine du secteur privé du tourisme de la CEDEAO.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire