Culture : Le FDCT outille les bénéficiaires du 1er appel à projets spécifiques – Artiste.bf

En réponse à cet appel à projets spécifiques, 27 sur 200 projets ont été retenus pour être financés. Le budget alloué au financement est de 108 millions de FCFA avec une contribution personnelle de chaque bénéficiaire à hauteur de 15 %.

A l’école donc de la gestion, les porteurs des 27 projets retenus seront initiés pendant 48h aux techniques comptables dont principalement, la tenue et la fourniture des pièces comptables, la gestion des d’entreprise, l’exécution des budgets, la production des pièces justificatives, les mécanismes de suivi-évaluation du projet, des règles et procédures de gestion de projets (nationaux et internationaux), les conditions et les modalités nécessaires pour une mise en œuvre réussie de leurs projets.

Pour le DG du FDCT, Alphonse TOUGOUMA, «cette rencontre d’échange avec les différents bénéficiaires est une routine chez nous car à chaque fois que nous dégageons des fonds pour les acteurs, nous tenons à ce que nous parlons le même langage afin d’harmoniser les pratiques et surtout leur montrer comment réussir la gestion efface et saine de leurs projets ; car une chose est de bien monter les projets et une autre, est de les gérer et de les réussir. »

Et l’artiste musicien Idrissa DICKO, résident à DORI de témoigner toute sa satisfaction à bénéficier d’une telle formation : « Nous sommes très contents parce que c’est la première fois que nous obtenons un soutien qui permettra à notre association de survivre. Cet argent nous permettra également de former des enfants âgés de 12 à 21 ans qui vont apprendre à jouer les différents instruments de musique peulh car, nous avons constaté que la culture peulh est en train de disparaitre et c’est désolant. Nous participons à cet atelier afin de mieuxcomprendre la gestion de cette aide et de pouvoir aussi en bénéficier une prochaine fois. »

« En tant qu’acteur, nous avons besoin de renforcement de capacité », s’exclame ZEBA Aïchata, administratrice de la structure ANKATA, un laboratoir international de recherche et de création des arts et de la scène basé à BOBO, « Nous sommes bénéficiaires d’un montant de 7. 500 .000 millions francs et notre projet a pour objectif de booster les jeunes créateurs au niveau de l’Afrique. Nous remercions le FDCT et la Coopération Suisse pour cette aide», a-t-elle poursuivi.

Une remise symbolique des chèques à quelques bénéficiaires a mis fin à la cérémonie d’ouverture de la formation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire