Avis de vacance d’un emploi de directeur de projet – Legifrance

La DIRI assure le lien entre, d’une part, les résultats issus des enquêtes et des évaluations sur pièce et sur place et, d’autre part, l’action de la direction générale en matière de recherche fondamentale et appliquée, menée en partenariat avec les différents acteurs nationaux et internationaux de la recherche. Cette délégation a en charge le pilotage de la recherche dans le domaine des sciences des patrimoines et de l’architecture, enjeu fort pour la DGPA. Enfin, elle met au point, à partir de ces données et travaux et de ceux réalisés par les autres services de la direction générale, les méthodes et outils innovants permettant aux secteurs publics et privés des patrimoines d’anticiper les évolutions qu’ils connaissent. Le directeur de projet, chef de la DIRI, participe au sein du comité de direction de la DGPA à la préparation et la coordination des échéances auxquelles la direction générale est confrontée dans les prochains mois dans le domaine de la politique patrimoniale et architecturale. Il établit le programme d’études y compris techniques et d’évaluations nécessaires à la conduite des politiques et actions entrant dans le champ de compétences de la direction générale. Il est amené à assurer une mission permanente d’inspection, de conseil et d’expertise, notamment une mission de conseil et d’assistance sur l’application des normes dans les domaines de la sécurité, de la sûreté et de l’accessibilité des espaces et des bâtiments. Il exerce une mission d’expertise dans le domaine de l’ingénierie documentaire et des chantiers de numérisation, en liaison avec les services de la direction générale et du secrétariat général. Il coordonne la mise en œuvre de la convention pour la sauvegarde du patrimoine immatériel adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO le 17 octobre 2003. Il coordonne les démarches de publication des études et organise et traite les données utiles à la réalisation des études et des évaluations en liaison avec le secrétariat général.

Compétences principales mises en œuvre :

– expertise avérée du secteur des patrimoines idéalement acquise en services déconcentrés ; – expertise dans l’appréhension des enjeux reliés aux sciences des patrimoines ; – connaissance approfondie des enjeux associés aux politiques patrimoniales (monuments historiques, espaces protégés, architecture) ; – excellente capacité d’analyse et de synthèse.

Savoir-faire : Le candidat ou la candidate devra présenter une capacité de responsabilité avérée et un niveau d’engagement élevé. Il ou elle fera preuve d’initiative et de créativité, de conviction et disposer d’un sens relationnel développé et être capable d’une grande autonomie.

Il ou elle détient des qualités professionnelles et humaines pour fédérer autour de lui et s’intégrer dans le comité directeur de la direction générale des patrimoines et de l’architecture.

Liaisons hiérarchiques : Le directeur de projet, chef de la DIRI est placé sous l’autorité directe du directeur général des patrimoines et de l’architecture. Liaisons fonctionnelles : L’ensemble des services de la direction générale des patrimoines et de l’architecture ; Les services du secrétariat général ; Les services à compétence nationale et les établissements publics du champ de la direction générale des patrimoines et de l’architecture ; Les DRAC.

La durée d’occupation est de vingt-quatre mois. La période probatoire est fixée à trois mois.

L’autorité de recrutement est le secrétaire général du ministère de la culture. L’autorité dont relève l’emploi à pourvoir est le directeur général des patrimoines et de l’architecture.

Les candidatures doivent être transmises, par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au secrétaire général du ministère de la culture (service des ressources humaines), au sous-directeur des affaires financières et générales de la direction générale des patrimoines, 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris Cedex 1, et par courriel au haut fonctionnaire à l’encadrement supérieur : philippe.belin@culture.gouv.fr.

L’autorité dont relève l’emploi à pourvoir, en lien avec l’autorité de recrutement, procède à l’audition des candidats présélectionnés. Les candidats non retenus en sont informés à l’issue de la procédure.

Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années qui précédent, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l’autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis, préalablement à sa décision, le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en application de l’article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983.

Personnes à contacter

Les renseignements concernant ce poste peuvent être obtenus auprès de M. Philippe Barbat, directeur général des patrimoines (tél. : 01-40-15-81-99, courriel : philippe.barbat@culture.gouv.fr) ou de M. Ludovic Abiven, sous-directeur des affaires financières et générales ( tél. : 01-40-15-86-99, courriel : ludovic.abiven@culture.gouv.fr).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire