SEGOU’ART- FESTIVAL SUR LE NIGER : La 17e édition s’annonce riche et innovante – Aujourdhui-mali.com – Aujourd’hui Mali

reste de taille au Mali. En raison donc de la pandémie de Covid-19 et du contexte sécuritaire, la Fondation Festival sur le Niger a décidé d’organiser une édition spéciale dans un format créatif de l’événement sous le signe de la résilience et de la cohésion sociale.
Un programme alléchant
Une palette d’activités dans différents domaines artistiques et culturels comme la musique, la danse, les arts plastiques, le théâtre, le slam et le conte, entre autres, sera offerte aux festivaliers durant les 4 jours de manifestation. Ainsi, l’art contemporain notamment les plastiques connaissent un essor remarquable au Mali ces dernières années et c’est dans l’optique d’accompagner ce dynamisme que les organisateurs du Festival sur le Niger ont initié, il y a quelques années, le concept Ségou’Art, qui va réunir cette année, dans un salon d’art contemporain, des galeristes, des collectionneurs et amateurs d’art, des critiques d’art autour des œuvres des jeunes talents émergents de l’Afrique et d’ailleurs.
L’objectif de ce salon est de faire connaitre ces jeunes artistes, de promouvoir leurs œuvres dans le cadre d’un marché local de l’art contemporain, mais aussi pour engager une réflexion sur le développement des arts visuels en Afrique et de créer les conditions optimales de leur émergence. Aussi, ce salon vise à stimuler la consommation locale de l’art contemporain et à pallier l’absence du système marchand traditionnel à cause de la crise qui sévit dans le Sahel depuis plusieurs années.
Hommage aux hommes de la culture
L’une des innovations majeures de cette 17e édition du festival est la mise en place d’un espace interactif multimédia dédié à la création et à la production d’outils d’art numérique. En effet, en cohérence avec le thème de l’édition, la Fondation Festival sur le Niger, à travers l’Institut Kôrè des Arts & Métiers (Ikam), notamment son département Kôrè Design, qui prévoit un espace de création et de production d’outils d’art numérique, se veut un laboratoire d’échange et de conception de produits innovants dénommé « Kôrè Fab Lab ».
Il s’agit en effet d’un espace de rencontre et de création collaborative avec d’autres structures partenaires évoluant dans le domaine du multimédia en vue de produire des vidéos en docufictions et/ou fictions sur les thématiques de citoyenneté et sur les valeurs sociétales du Mali, en s’inspirant du programme éducatif « Maaya-Culture & Citoyenneté » du Centre Culturel Kôrè. Ces produits seront diffusés dans les espaces publics auprès des enfants et jeunes dans les différents quartiers de Ségou au cours Festival sur le Niger.
L’édition 2021 de Ségou’Art-Festival sur le Niger rendra un vibrant hommage à des hommes de culture à savoir, dans un premier temps, les deux virtuoses ouest-africaines de la musique : Mama Sissoko du Super Biton de Ségou et Sékou Bembeya du mythique groupe de la Guinée Conakry, le Bembeya Jazz, à travers une création musicale inédite. En plus de ces deux baobabs de la musique, un hommage sera également rendu à Kardjigué Laïco Traoré, grand chorégraphe et homme de culture malien pour la qualité de la collaboration pendant plusieurs années dans le cadre de l’organisation du Festival sur le Niger et pour sa contribution au développement de l’art et la culture au Mali. Enfin, le festival accueillera un atelier spécial pour les journalistes culturels d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale. Une initiative salutaire dans la mesure où le rôle du journaliste culturel reste prépondérant dans la promotion des arts et de la culture.
Youssouf KONE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire