Mme Bouchareb souligne l’importance des canaux de coordination à la 37-ème session du Conseil des ministres arabes de l’habitat et de l’urbanisme – Portail national du Maroc

La tenue de cette session intervient dans un contexte marqué par la propagation de la Covid-19, avec toutes ses répercussions économiques et sociales, a observé la responsable gouvernementale, insistant sur l’importance de la coordination afin de surmonter les défis qu’impose ce contexte exceptionnel au monde entier.

En effet, compte tenu de l’ampleur des défis dans les domaines économiques et sociaux, il est nécessaire de renforcer la coordination et de promouvoir les actions multilatérales à même d’élaborer de nouvelles visions pour surmonter cette crise mondiale et atteindre un développement durable, global et intégré, à même d’améliorer le cadre de vie des citoyens des pays arabes, a soutenu la ministre, affirmant en à cet égard la nécessité d’adopter des méthodes innovantes pour le développement des politiques et des stratégie et ainsi, surmonter les différents défis du logement.

D’autre part, Mme Bouchareb a estimé que la participation du Maroc aux travaux de ce conseil vise à encourager l’échange d’expériences réussies et pionnières dans le domaine du logement et de l’habitat entre les différents pays arabes pour améliorer le logement, la qualité et la durabilité environnementale urbaine, tout en prenant en compte les enjeux climatiques et la protection du patrimoine architectural, évoquant l’implication du ministère dans le cadre de la coopération bilatérale et multilatérale.

« Le ministère œuvre à mettre en place un document relatif à l’expérience marocaine dans le domaine du financement immobilier pour le partager avec les pays arabes, ainsi qu’un document comprenant les lois et législations relatives aux domaines de l’habitat et de l’urbanisme », a-t-elle poursuivi.

Par ailleurs, la responsable gouvernementale a passé en revue l’expérience du Royaume du Maroc dans le domaine du logement et de l’habitat, mettant en relief les Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et la bienveillance que le Souverain accord aux programmes et chantiers visant à assurer un logement convenable et à améliorer les conditions de vie de toutes les catégories sociales.

Dans le contexte de la situation actuelle liée à la propagation de la pandémie Covid-19 et à ses répercussions néfastes sur les plans économique et social, la ministre a souligné qu’un plan d’urgence a été élaboré pour assurer la pérennité du secteur face aux répercussions de la crise sanitaire, en prenant notamment des mesures préventives, sociales et économiques visant au maintien de la sécurité sanitaire des employés du secteur et la préservation des emplois.

La pandémie a, selon Mme Bouchareb, constitué une opportunité pour la numérisation et la gestion immatérielle des documents dans le domaine de l’urbanisme, ajoutant que le domaine de l’investissement a, également, bénéficié de mesures encourageantes ayant permis au secteur de résister à la crise, de poursuivre ses activités et d’améliorer ses indicateurs.

La circonstance pandémique n’a pas empêché le ministère de poursuivre la mise en œuvre ses programmes et engagements nationaux ou multilatéraux, a-t-elle relevé, soulignant les discussion ouvertes, constructives et responsables du ministère avec ses différents partenaires nationaux et internationaux pour le développement d’une vision nationale à même de répondre aux exigences et enjeux de la situation actuelle.

Présidée par la Tunisie, cette 37-ème session du Conseil des ministres arabes de l’habitat et de l’urbanisme permettra, entre autres, d’aborder les différents moyens d’améliorer le travail conjoint en vue d’atteindre la durabilité du secteur du logement en tant que facteur de développement durable global.

(MAP-21/12/2020)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire