EN IMAGES – Visite de la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame, désormais classée à l’Unesco – France Bleu

Aucune hésitation dans son geste. Vincent Cousquer, l’un des sculpteur de la Fondation et meilleur ouvrier de France sculpte un pinacle, sorte de pointe qui décore le haut des édifices. Férédric de Genève est le responsable des ateliers : « Il y en a pour 450 ou 550 heures de travail. » Le pinacle remplacera une partie trop abimée du portail Saint-Laurent, futur chantier au nord de la cathédrale.

Vincent Cousquet, Meilleur Ouvrier de France et sculpteur de la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame à Strasbourg, taille un pinacle, sorte de pointe qui décore le haut des édifices pic.twitter.com/0w2YD8dXSi

— France Bleu Alsace (@bleualsace) December 26, 2020

800 ans d’expertise

Eric Fischer, le directeur de la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame est très fier de cette reconnaissance de l’Unesco : « Ça crée évidemment une exigence supplémentaire, il faut aller toujours plus loin dans la perfection. Ça va aussi favoriser et développer encore plus la coopération transnationale : nous allons accueillir les équipes d’autres ateliers et nous déplacer aussi pour échanger sur notre travail. »

La Fondation mise sur l’avenir avec des techniques comme le laser ou le scanner 3D, déjà utilisé par d’autres ateliers européens : « La taille à la main restera une caractéristique de Strasbourg, c’est évident. Mais l’idée c’est d’intégrer ces nouvelles techniques puisque l’unesco reconnait aussi cette capacité d’adaptation », explique Eric Fischer.

S’adapter toujours, après 800 ans d’existence, la fondation a encore de beaux jours devant elle.

à réécouter Balade à la cathédrale de Strasbourg avec François Muller – Spaziergang des Straßburger Münsters

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire