Ça s’est passé en octobre 2020 – L’Express, Drummondville et sa région

ENVIRONNEMENT. Le 1er octobre marque une journée importante pour tous les IGA du Québec et du Nouveau-Brunswick. On ne retrouvera plus de sacs de plastique à usage unique dans aucun des magasins de la chaîne d’alimentation, incluant ceux de Drummondville.

AFFAIRES. Après avoir soutenu le milieu médical en créant des appareils à pression négative le printemps dernier, Venmar Ventilation ULC lance le premier échangeur d’air intelligent baptisé Virtuo. Selon l’entreprise, il s’agit d’une première mondiale «qui la propulse à des années lumières dans le marché de la qualité de l’air».

PANDÉMIE. Une aide financière de 6,5 M$, financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, sera octroyée aux municipalités de la MRC Drummond. De cette somme, la Ville de Drummondville recevra un montant de 4 952 571 $. Grâce à cette aide, les administrations municipales pourront couvrir directement leurs dépenses occasionnées par la pandémie, comme les hausses de coûts liées à la sécurité publique, aux adaptations de bâtiments, à l’opération de camps de jour municipaux et aux processus démocratiques dans les municipalités.

HISTOIRE. Les citoyens de la MRC de Drummond pourront prochainement consulter des exemplaires historiques de La Parole et The Spokesman, directement sur le site Web de la Société d’histoire Drummond. Grâce à un financement de Bibliothèque et Archives Canada, dans le cadre du Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire, l’ambitieux projet « Les écrits de notre mémoire : numérisation des journaux La Parole et The Spokesman (1926-1976) » pourra voir le jour. Il consiste en la numérisation, la conservation et la mise en valeur de ces deux publications ayant joué un rôle majeur dans la région de Drummondville.

COMMUNAUTÉ. L’ Opération Nez rouge Drummondville n’offrira pas de service de raccompagnement durant le temps des Fêtes 2020. Dans le contexte sanitaire actuel et après analyse de son impact logistique, l’Opération Nez rouge a pris la décision de ne pas mettre en place, au niveau national, son service de raccompagnement, ce qui inclut la région du Centre-du-Québec.

AFFAIRES. Le commerce d’électronique Stéréo Plus du boulevard René-Lévesque à Drummondville vient d’être vendu. Après 31 ans à la tête de l’entreprise, Marc Labossière a décidé de passer le flambeau, tout en assurant une transition vers le nouvel acquéreur, Richard Archambault et ses associés. Marc Labossière avait établi son commerce en 1989 à l’intérieur des Promenades Drummondville lors de son ouverture. C’est en 1995 qu’il a fait construire le Stéréo Plus qui se trouve aujourd’hui en face du centre commercial.

ÉDUCATION. La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a annoncé l’attribution d’ une subvention de 953 000 $ au Cégep de Drummondville pour l’achat des équipements nécessaires au maintien du programme d’études Techniques de génie mécanique. Ce montant permettra de maintenir et de renforcer l’offre en enseignement dans le Centre-du-Québec.

RÉCOLTES. Signe que bon nombre de cultures ont été affectées par la sécheresse au Centre-du-Québec, le nombre d’avis de dommages enregistrés jusqu’à maintenant à la Financière agricole du Québec a doublé comparativement à 2019. Et l’année n’est pas terminée. Depuis le début de l’année, dans le cadre du programme d’assurance récolte, 550 avis de dommages ont été reçus comparativement à 268 à pareille date l’an dernier.

COMMUNAUTÉ. À cinq ans, Maxime Fortin disait déjà à sa mère qu’il construirait un jour une école en Afrique. Vingt-quatre printemps plus tard, il réalise son objectif à quelques mots près : il est le maître d’œuvre d’un nouveau centre de maternité au Bénin. C’est en 2010 que le Drummondvillois a mis les pieds pour la première fois au Bénin via un programme offert par Horizon Cosmopolite, une organisation qui coordonne des stages d’éducation internationale dans une vingtaine de pays. C’est à ce moment précis que son histoire d’amour avec le plus petit pays de l’Afrique qu’est le Bénin ainsi qu’avec le peuple a commencé.

COVID-19. Le gouvernement Legault annonce que la MRC de Drummond passera au palier rouge dès le samedi 10 octobre en raison des cas qui ne cessent de grimper et du taux élevé d’incidence quotidien. En début de semaine du 4 octobre, le CIUSSS rapportait que le taux d’incidence quotidien, soit le nombre de nouveaux cas par jour par 100 000 habitants a augmenté «de façon exponentielle». La MRC de Drummond détient d’ailleurs le plus fort taux. Précisément, il est passé de 4,37 cas quotidiens pour la semaine du 20 au 26 septembre à 14,83 dans la semaine du 4 octobre. Pour l’ensemble de la région, pour les mêmes dates, l’incidence quotidienne est passée de 1,94 cas à 3,75. Au lendemain de son passage en zone rouge, la MRC de Drummond a connu sa plus forte augmentation quotidienne de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie, 37 personnes ayant reçu un diagnostic positif.

-DRUMMONDVILLE. L’appel d’offres est lancé pour la nouvelle école primaire anglophone à Drummondville, située sur la rue Farrell, a confirmé la Commission scolaire Eastern Townships. L’ouverture de l’établissement est prévue pour l’année 2022. Du côté anglophone, c’est la première école que l’on construit complètement neuve, depuis plus de 50 ans. La construction de cette école, qui aura une capacité de 350 enfants, est un projet de 13,2 M$.

DÉFILÉ DE NOËL. La Société de développement économique de Drummondville et ses partenaires informent la population que la 5e édition du Défilé de Noël, une activité appréciée des petits et des grands, n’aura malheureusement pas lieu cette année en raison de la pandémie. Si elle a été difficile à prendre, la décision d’annuler cet événement s’avérait néanmoins nécessaire dans les circonstances actuelles.

ÉDUCATION. Le Centre de services scolaire des Chênes (CSSDC) a désigné son tout premier conseil d’administration, qui est entré en fonction le 15 octobre. Ce conseil est constitué de 15 membres, soit cinq qui représentent les parents d’élèves, cinq qui représentent les membres du personnel du CSSDC et cinq qui représentent la communauté.

AFFAIRES. Après quelques semaines de mystères, Paul Bagel a enfin dévoilé sa vraie identité. Les entrepreneurs Mathieu Gauthier et Éric Landry ont lancé l’entreprise spécialisée en bagels, le 15 octobre, dans les locaux de Rose Drummond, à Drummondville.

SAINT-JOACHIM. Le secteur de Saint-Joachim sera appelé à changer d’ici 2030. La Ville a dévoilé les actions qui pourraient se réaliser au cours de la prochaine décennie. Il y a un an, environ 80 personnes de tous âges ont participé à une consultation publique sur l’avenir de ce secteur fusionné à Drummondville en 2004. Certaines des idées proposées lors de cette soirée et d’un sondage en ligne ont été retenues par la Ville de Drummondville et inscrites dans un rapport.

AFFAIRES. UV Assurance et Diversimmo ont conclu une transaction immobilière qui voit l’ancien siège social de UV Assurance, situé au 142, rue Heriot, être cédé à l’entreprise de gestion immobilière drummondvilloise. Le lieu sera en partie rénové et conservera sa vocation de place d’affaires.

PARCS. Les nouvelles installations sont complétées au parc Kounak, situé sur le chemin Hemming à une dizaine de kilomètres du centre-ville de Drummondville. Les usagers bénéficient désormais de modules de jeux pour enfants et de mobilier urbain, dont des tables de pique-nique et des hamacs, en bordure de la rivière Saint-François. Les travaux comprennent aussi le réaménagement des stationnements et des voies de circulation, l’aménagement d’une piste cyclable, le prolongement de la rampe de mise à l’eau et l’ajout de quais et d’éclairage.

SOLIDARITÉ. Si la pandémie a forcé l’annulation de plusieurs événements, il est hors de question pour le Comptoir alimentaire de renoncer à la confection de paniers de Noël destinés à des foyers de la MRC de Drummond. L’organisme a troqué son traditionnel porte-à-porte pour un téléthon. En partenariat avec NousTV Drummondville et les Productions Alfred, le nouveau téléthon aura lieu le 29 novembre, de 16h à 20h, sur les ondes de NousTV. Cette année, l’objectif, exclusivement financier, est fixé à 450 000 $.

SANTÉ. Malgré les défis de recrutement et des conditions de travail non enviables, le Centre-du-Québec compte plus d’infirmières par rapport à l’année dernière. Le taux d’emploi est également parmi les plus élevés au Québec.

ORGANISME. Le CEPS Drummond se charge, depuis le 23 octobre, d’offrir un service d’écoute aux aînés isolés de la MRC Drummond. Cette décision a été prise lors de la dernière rencontre de la Table de concertation pour les personnes aînées de la MRC de Drummond dans le but de centraliser ce service.

PANDÉMIE. Puisque le nombre de cas quotidiens de COVID-19 ne fléchit pas suffisamment, le gouvernement du Québec annonce que les régions ayant atteint le palier d’alerte maximale devront respecter les mesures de restriction durant quatre semaines supplémentaires, soit jusqu’au 23 novembre prochain.

INFRASTRUCTURES. Drummondville donne un coup de barre dans la réfection des rues. La Ville a allongé 5 M$ supplémentaires dans son budget d’investissement 2021 pour des travaux de surfaçage. Le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2022-2023 prévoit une «somme record» de 83,8 M$, dont 21,4 M$ affectés exclusivement aux infrastructures routières.

POLITIQUE. Trois conseillers municipaux de Drummondville ont exprimé leur désaccord face au budget d’investissement 2021. John Husk, William Morales et Alain D’Auteuil ont voté contre.

ÉCONOMIE. Les projets industriels ne cessent de se multiplier à Drummondville, et ce, malgré la pandémie. Mais la réserve de terrains est presque épuisée. Devant cet enjeu, la Ville priorisera en 2021 le développement des zones industrielles.

AFFAIRES. Pas moins de 1100 téléspectateurs ont assisté au gala des affaires E36, qui a permis de couronner la microbrasserie Le BockAle de Drummondville à titre d’Entreprise de l’année de la MRC de Drummond. L’événement a su rassembler virtuellement les gens d’ici qui font preuve de solidarité envers les entreprises et organismes du milieu.

AFFAIRES. La pandémie ne freine pas les ardeurs des investisseurs industriels. L’entreprise TTI climatisation chauffage a choisi Drummondville pour y établir un nouveau centre de distribution, un projet estimé à dix millions de dollars qui devrait créer 25 emplois. D’une superficie de 65 000 pieds carrés, ce bâtiment sera érigé dans la vitrine industrielle 55, dans le secteur Saint-Nicéphore. L’ouverture des nouveaux locaux est prévue pour l’automne 2021. Un agrandissement pouvant atteindre jusqu’à 120 000 pieds carrés fait également partie des plans des investisseurs.

COMMUNAUTÉ. Avec quelques partenaires, l’Association des Personnes proches aidantes Drummond (APPAD), a lancé au cours des derniers jours un guide d’accompagnement destiné aux aidants naturels et leurs familles. Intitulé «Parents vieillissants, parlons-en!», il constitue un nouvel outil qui facilitera les échanges et les communications entre les personnes vieillissantes et leurs familles.

AFFAIRES. Le gouvernement du Québec attribue une aide financière totale de plus de 8,2 M$ aux entreprises Signé Hurtubise et Vaillancourt Portes et fenêtres afin de leur permettre d’améliorer leur productivité et de mener à terme leurs projets respectifs. L’entreprise Signé Hurtubise, située à Drummondville, se voit accorder un prêt de 2 millions de dollars du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) par l’entremise du programme ESSOR ainsi qu’un prêt de plus de 3,2 millions de dollars d’Investissement Québec afin d’implanter une usine de panneaux d’aluminium pour le revêtement extérieur et de se procurer de nouveaux équipements. Le projet de l’entreprise, qui créera 10 emplois, est évalué à 13 millions de dollars. Quant à elle, l’entreprise Vaillancourt Portes et fenêtres, située à Saint-Germain-de-Grantham, se voit octroyer un prêt de plus de 1,4 million de dollars du MEI par l’entremise du programme ESSOR de même qu’un prêt de plus de 1,4 million de dollars d’Investissement Québec pour revoir ses processus opérationnels et acquérir plusieurs équipements innovants afin d’augmenter sa productivité et de poursuivre sa croissance. Le projet de l’entreprise est évalué à plus de 3,7 millions de dollars.

SANTÉ. L’hôpital Sainte-Croix est au bord du bris de services, en raison du personnel grandement épuisé et en nombre insuffisant puis d’un manque de lits. Trois médecins veulent sensibiliser la population à la fragilité du réseau et l’interpellent du même souffle à l’importance de continuer à respecter les consignes sanitaires liées à la COVID-19.

ALIMENTATION. Le 31 octobre marque la dernière journée de la saison estivale du Marché public de Drummondville. Même s’il y a eu une légère baisse d’achalandage, les ventes se sont révélées abondantes grâce à l’engouement pour l’achat local.

PEINTURE. Lorsque Mikael Lepage s’est initié à la peinture à l’huile dans un cours à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), il n’aurait jamais soupçonné que sa toile Dénuéallait se rendre jusqu’au prestigieux concours «1res Œuvres!» de BMO. Le concours vise à célébrer la créativité des étudiants qui sont inscrits en arts dans plus de 100 institutions postsecondaires au Canada. Le corps enseignant est invité à sélectionner trois étudiants parmi les finissants. Le Drummondvillois Mikael Lepage figurait sur la liste des candidats de l’UQAM.

CULTURE. Les acteurs du milieu culturel de la région sont soulagés d’apprendre que le gouvernement du Québec offrira une aide financière visant à rembourser une partie des billets qui auraient été vendus au cours des prochains mois. Un diffuseur ou un producteur pourrait bénéficier d’une aide financière pouvant atteindre 75% des revenus moyens de la billetterie, qui aurait touché normalement sans pandémie, et ce, si les spectacles sont annulés ou reportés ou s’ils sont présentés devant un nombre restreint de spectateurs.

MUSIQUE. Cinq Drummondvillois ont récemment décroché une bourse au prestigieux Concours de musique du Canada Canimex, section Mauricie et Centre-du-Québec. Chaque candidat s’est vu remettre une bourse de 450 $ en guise de soutien et d’encouragement à poursuivre son cheminement musical. Les boursiers sont le pianiste Félix Jacques, le violoniste Félix Magner, la clarinettiste Gisèle Blanchard-Girardin, le guitariste Tommy Dupuis, l’alto Wilhelm Magner.

CULTURE. Les amateurs d’horreur sont invités à découvrir le Village hanté sous un format virtuel, afin de vivre une expérience à la fois interactive et disjonctée. Rappelons que l’organisation a dû suspendre ses activités automnales en raison de la deuxième vague de coronavirus. Cette incursion dans l’univers démentiel du Village hanté prendra donc la forme d’une visite virtuelle interactive.

CULTURE. La Maison des arts de Drummondville amorce un virage numérique important qui a pour but d’offrir des alternatives de programmation, tout en desservant les organisations culturelles et le milieu scolaire de la région. Le développement de projets numériques était déjà dans la mire de la Maison des arts, et ce, bien avant l’arrivée de la COVID-19.

TÉLÉVISION. La chanteuse Frédérique Mousseau était de passage à La semaine des quatre Julie pour représenter le Centre-du-Québec dans le cadre du concours Talents bleus. Le nouveau segment Talents bleus est un concours de talents se déroulant à l’échelle du Québec. Chaque semaine, deux régions s’affrontent et le public est invité à voter pour son candidat favori. Le vainqueur est déclaré à la fin de l’émission. Le gagnant accède à la prochaine étape. Le but ultime est de se rendre à la finale, où le prix est une bourse de 100 000$.

LITTÉRATURE. L’auteur Réjean Côté a lancé un nouvel essai intitulé «Peuples autochtones au Québec, Diplomatie, militantisme et réconciliation», qu’il cosigne avec Gilbert Pilot, un ami innu de longue date de la communauté de Uashat mak Mani Utenam. Vivant à Wickham, M. Côté a travaillé durant plusieurs années comme consultant auprès des peuples autochtones et a été gestionnaire au sein des Nations Unies.

HOCKEY. Six mois après avoir été stoppés par la pandémie, les Voltigeurs ont repris les choses là où ils les avaient laissées, le 2 octobre, à l’aréna Iamgold. Le bataillon drummondvillois a entamé sa saison régulière en signant une victoire de 5-3 sur les Huskies de Rouyn-Noranda.

HOCKEY MINEUR. L’association de hockey mineur de Drummondville a dû composer avec une éclosion de COVID-19 début octobre. Dix joueurs et un entraîneur ont reçu un test positif. Selon le coordonnateur de l’organisme, Steeve Vincent, les équipes touchées sont dans les catégories midget AA, midget BB et bantam récréatif. Au total, entre 80 et 90 jeunes ont dû se mettre en isolement. La contamination aurait débuté dans une école avant de s’introduire dans les différents clubs.

GYMNASES. Puisque la région sociosanitaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec est menacée de passer en zone d’alerte rouge, les propriétaires de gymnases de la région s’inquiètent de devoir fermer leurs portes une deuxième fois. La pilule serait d’autant plus difficile à avaler pour les membres, qui ont déjà connu une première pause au printemps.

HOCKEY. Pour une seconde année consécutive, Xavier Simoneau a été boudé par les 31 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) lors du repêchage virtuel qui s’est conclu le 7 octobre.

HOCKEY. Olivier Rodrigue a fait ses débuts professionnels de l’autre côté de l’Atlantique. Les services du gardien le plus victorieux dans l’histoire des Voltigeurs de Drummondville ont été prêtés aux 99ers de Graz, qui évoluent dans la principale ligue de hockey autrichienne, en vue de la saison 2020-2021. La nouvelle a été annoncée par les Oilers d’Edmonton.

CYCLISME. Hugo Houle a fait face à toutes sortes d’ennuis, lors de la 82 e édition du Gand-Wevelgem, en Belgique, où il agissait à titre de leader pour la formation Astana. Malgré les embûches, le Québécois est tout de même parvenu à prendre le 36e rang.

HOCKEY. Les 12 équipes québécoises de la LHJMQ ont été en pause durant plusieurs semaines. Le commissaire Gilles Courteau a annoncé que les parties impliquant les équipes des divisions Ouest et Est avaient été reportées jusqu’au 28 octobre minimalement. Cette décision a été prise lors d’une réunion spéciale de l’assemblée des membres.

VOLTIGEURS. Un sentiment de soulagement est palpable chez les Voltigeurs de Drummondville. Après des semaines de négociations entre la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et le gouvernement provincial, l’organisation a reçu une aide d’un million de dollars afin d’éponger une partie des pertes financières occasionnées par la présente pandémie.

SKI ACROBATIQUE. Pour la première fois depuis des lunes, Elliot Vaillancourt aura passé six longs mois sans toucher à la neige. De retour d’un camp d’entraînement tenu dans les Alpes suisses, le Drummondvillois se sent maintenant prêt à attaquer sa quatrième saison au sein de l’équipe canadienne de ski acrobatique.

TENNIS. Compte tenu de la situation exceptionnelle causée par la pandémie de COVID-19, Tennis Canada a annoncé que la 7e édition du Challenger masculin Banque Nationale de Drummondville, qui devait avoir lieu en février 2021, au centre de tennis intérieur René-Verrier, a été reportée.

GOLF. Claude Gamache partage sa passion du golf depuis maintenant 26 ans. Le professionnel du club de golf de Drummondville a été proclamé professionnel par excellence de l’année 2020 au Québec. Décerné par les membres de l’association des golfeurs professionnels (PGA) du Québec, ce prix a couronné le récent gala méritas virtuel de l’organisme. Les deux autres finalistes dans cette catégorie étaient Steven Brosseau, du club de Laval-sur-le-Lac, et Alain Simard, du club de Bellechasse.

HOCKEY. Le 22 octobre, les Voltigeurs de Drummondville annoncent qu’ils suspendent leurs activités jusqu’à nouvel ordre, alors qu’un joueur a reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

HOCKEY. La région de Drummondville n’aura jamais été aussi bien représentée chez les Dogs de Cholet. En plus du défenseur drummondvillois Ludovic Karsh qui dispute sa deuxième saison avec l’équipe, l’attaquant kingséen Jérémy Côté entame quant à lui son parcours professionnel avec la formation située dans l’ouest de la France.

LHJMQ. La LHJMQ étudie la possibilité d’instaurer une bulle pour ses six équipes situées en zone rouge, dont les Voltigeurs de Drummondville.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire