Une numérisation de 10 gigapixels révèle les mystères de la « Fille à la perle » de Vermeer – Club Innovation & Culture CLIC France

We proudly present the new discoveries from the scientific examination of Vermeer’s Girl with a Pearl Earring. It turns our that our Girl has eyelashes and was painted in front of a green curtain! Find out more: https://t.co/nOQWVeCSce pic.twitter.com/IXj1dRi6UW

— Mauritshuis (@mauritshuis) April 28, 2020

Accrochée dans une des salles du musée Mauritshuis de la Haye, la toile est l’une des plus célèbres au monde, en partie à cause de « la capacité étrange de Vermeer à capturer la lumière de manière réaliste ». Les conservateurs ont lancé le projet de numérisation dans le cadre du programme de recherche Girl in the Spotlight, qui vise à procéder à un examen scientifique approfondi du chef d’œuvre de la collection. (Article Clic France: Le Mauritshuis installe dans une de ses salles un laboratoire pour étudier le chef-d’oeuvre de Vermeer, la Jeune fille à la perle)

Plus de 9 000 photos assemblées C’est le fabricant de microscopes numériques Hirox Europe qui a produit cette numérisation Ultra Haute Résolution de la célèbre fille à la perle de Vermeer à une résolution unique de 10 gigapixels.

Plus de 9 100 photos ont été capturées par le microscope 3D Hirox permettant d’obtenir un détail de quatre microns par pixel, « révélant chaque fissure et goutte de peinture avec des détails sans précédent ».

Le scanner a été programmé pour « se concentrer automatiquement sur la peinture et capturer les images, puis tout assembler ». Certaines zones de la toile ont été capturées avec encore plus de détails en utilisant les capacités 3D du microscope. Pour ceux-ci, chaque pixel était équivalent à 1,1 microns, avec plusieurs images de chaque région capturées pour créer une carte topographique, permettant aux experts de voir les différences de hauteur de peinture et d’autres détails, mais également évaluer la surface de certaines zones et analyser les restaurations précédentes

Cette numérisation a été réalisée par Emilien Leonhardt et Vincent Sabatier d’Hirox, qui ont photographié la peinture à l’aide du microscope haute résolution en mars 2018.

« Le logiciel Hirox déplace automatiquement l’objectif de haut en bas avec une très grande précision, capturant une série d’images à différents [points] de mise au point et les combinant en une seule image entièrement focalisée » explique Emilien Leonhardt. « La scène X / Y motorisée passe alors à la position suivante, créant un panorama haute résolution ».

Le processus de numérisation expliqué par ses auteurs dans la courte vidéo Hirox ci-dessous:

Un chef d’œuvre sous le microscope Hirox a créé un site spécial pour présenter la numérisation du chef d’œuvre de Vermeer, qui permet à chacun de zoomer dans le tableau mais également d’explorer 10 zones spécifiques par le zoom 2D ou la 3D.

Dans une zone de l’œil gauche, un zoom avant permet ainsi de voir la pupille, mais également la source de lumière reflétée dans cette pupille sous forme de quelques gouttes de peinture. Une autre section montre deux petits points de peinture Vermeer ajoutés pour donner de la texture au vêtement.

En passant en mode 3D, cette même goutte de peinture sur la pupille peut être vue de côté, révélant des détails topographiques dans la peinture et des fissures. Chacun peut également explorer d’autres parties du tableau, notamment la bouche, le vêtement et, évidemment les célèbres boucles d’oreilles.

Les scans 3D permettent de regarder des sections de la peinture sous n’importe quel angle et de voir que la surface plane apparente ne l’est pas, grâce aux couches de peinture séchée qui composent la peinture. Et le site offre même une « torche » virtuelle qui permet de voir comment des imperfections de surface projettent une ombre sur leur zone environnante.

A delà de l’usage par le grand public, cette numérisation à 10 giga pixels sera extrêmement précieuse pour les conservateurs, afin de suivre l’usure du tableau ou d’explorer les restaurations passées.

Cette exploration numérique du chef d’œuvre du musée Mauritshuis complète parfaitement la visite virtuelle en gigapixels, avec 36 chefs-d’œuvre, lancée en novembre 2020 par l’institution. (Article Clic France: Avec MadPixel, le Mauritshuis (La Haye) devient le premier musée virtuel et gigapixel dans le monde)

Une numérisation gigapixel de la Fille à la perle avait été produite par Google pour son site Arts & Culture.

Les musées néerlandais sont particulièrement à la pointe en matière d’exploration numérique de leurs tableaux puisque le RijksMuseum d’Amsterdam offre également depuis mai 2020, une numérisation très haute définition de son chef d’œuvre de Rembrandt, The Night Watch. (Article Clic France: A l’occasion de la relance des travaux de restauration, le Rijksmuseum publie en ligne la photographie la plus détaillée de « The Night Watch »)

Pour explorer la numérisation à 10 gigapixels de l’oeuvre de Vermeer:

SOURCES: Hirox Europe, presse

Date de première publication: 25/01/2021

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire