Laurent Dousson, La Plus grande œuvre d’art pour le cosmos tout entier

De l’ouvrage de Lambert Dousson, on peut dire sans hésiter que sa principale qualité est le sens du discernement. Discernement face à un événement qui, en quelques secondes, nous a tous laissés avec un gros écheveau de questions à démêler, et d’histoire récente à penser et écrire. Dans un monde esthétisé de part en part (« hyperréel », aurait dit Jean Baudrillard), le spectaculaire attentat des Twin Towers a fait figure pour un Karlheinz Stockhausen qui n’a jamais créé pour ses contemporains, mais pour une postérité qui, dans son cas, prend la dimension de rien moins que l’infini. Il fut par cet apex incandescent de l’histoire en direct, de moment sublime, dans la droite ligne des descriptions d’Edmund Burke, du Romantisme allemand et de son expression opératique et paroxystique chez Richard Wagner. Par ailleurs, si les qualités de chercheur et l’érudition de Laurent Dousson sont bien là pour servir le propos, le style est beaucoup plus libre et imaginatif pour ce philosophe, qui a …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire