Maroc: Abdelhamid Jmahri | Le programme de l’USFP a été précédé d’un large débat marqué par l’ouverture, la diversité et le pluralisme des idées et des visions que les participants voulaient rationnels, réalistes et globalistes – allAfrica

Lors de cette rencontre, Abdelhamid Jmahri, membre du Bureau politique du parti et tête de liste parlementaire à Mohammédia, a indiqué que l’élaboration du programme électoral en question s’est effectuée dans le cadre d’un travail collectif soutenu et participatif ayant regroupé l’ensemble des intervenants, commerçants, médecins, artistes, société civile, syndicats … Abdelhamid Jmahri a précisé, làdessus, que le programme a été précédé d’un large débat marqué par l’ouverture, la diversité et le pluralisme des idées et des visions que les participants voulaient rationnels, réalistes et globalistes, ajoutant que «l’USFP connaît Mohammédia et que Mohammédia connaît l’USFP», c’est pourquoi «nous voulons une ville propre, une ville disposant d’un tissu économique solide». Le responsable ittihadi a rappelé ensuite que la ville, outre ses vastes plages, jouit de potentialités avérées ayant trait à l’industrie de transformation de même qu’elle a toujours eu un rayonnement culturel et matériel certain. Par conséquent, a-t-il lancé, «il est opportun que la ville s’attribue une identité forte au milieu des deux pôles de Casablanca et Rabat». Il a ajouté qu’à cet effet, une stabilité institutionnelle de la ville est nécessaire pour assurer l’équilibre et appliquer tous les plans et programmes. «C’est une nécessité essentielle car la ville de Mohammédia se trouve confrontée à d’importants enjeux : la recherche universitaire, l’écologie et un programme réaliste et ambitieux. Abdelhamid Jmahri a indiqué que la formulation de la plateforme des propositions du parti pour la population, a été effectuée en adoptant une approche participative par le biais d’un débat ouvert à toutes les catégories sociales de la ville, associant les syndicats, les forces productives et les secteurs socio-professionnels. Ainsi, le programme pour cette ville s’articule autour de deux niveaux, le premier, stratégique lié à la position de Mohammédia et sa fonction quant au devenir du Maroc de la prochaine décennie qui connaîtra de grandes mutations impliquant d’ores et déjà la planification appropriée. Quant au second axe, il concerne la proximité, la nécessité de se pencher sur les affaires de la population, ses attentes et les services à améliorer. Aussi le programme de l’USFP pour Mohammédia devra-t-il commencer par le « secours » pour la réhabilitation de la ville et le déploiement vers des horizons mettant en avant son identité culturelle, historique, écologique, bénéficiant des leviers du développement consensuel au niveau national, à savoir la numérisation, la recherche scientifique, les partenariats nationaux et internationaux, l’implication des Marocains du monde. S’agissant de la proximité, autrement dit les besoins quotidiens et directs des habitants, le programme renferme des propositions opérationnelles, réalistes et applicables et également tributaires de la recherche de formes de développement d’une gouvernance de la ville, basée sur la remise en question de la structuration administrative, la numérisation, l’activation de la simplification des procédures, l’instauration d’un dialogue continu et régulier autour de toutes les affaires liées au devenir de la ville et de ses habitants, par le biais des réseaux institutionnels réglementaires et des initiatives citoyennes. «Tout cela nécessite des approches innovantes, prenant en compte les mutations d’urgence actuelle », a-t-il martelé. «L’USFP aborde les préparatifs des prochaines échéances sur la base de la devise «le Maroc d’abord, pour une nouvelle alternance avec des perspectives sociales, démocratiques», a affirmé Abdelhamid Jmahri avant d’ajouter que cela s’inscrit dans l’objectif « d’un Etat juste œuvrant à offrir une opportunité équitable de la réussite de ses citoyens, et d’une société moderne, solidaire faisant prévaloir les principes de pluralisme, de diversité, de citoyenneté, de liberté d’opinion et d’expression et d’émergence saine des répercussions de la pandémie, une société dotée d’une institution législative capable de répondre aux attentes des citoyens et de défendre les intérêts de la nation.

Le programme

Culture, sport et jeunesse

– Instauration d’un conseil local en charge de la politique culturelle, artistique, sportive et de jeunesse.

– Préparation d’un musée pour la sauvegarde de la mémoire de la ville, son patrimoine immatériel et l’encouragement de l’écriture et la recherche historique.

– Aménagement de maisons de jeunes et d’espaces pour les loisirs et la formation dans les quartiers et charger les compétences en la matière de leur gestion.

– Généralisation des clubs et unités professionnelles d’informatique.

– Aménagement de salles intégrées à l’intérieur des espaces existants (maisons de jeunes, centres de culture,… )

– Habilitation des chantiers des métiers artistiques audiovisuels.

– Formation et habilitation des employés du Conseil communal rattachés aux institutions sportives et culturelles.

– Aménagement d’espaces pour l’hébergement de jeunes.

– Création d’un musée pour l’entretien de la mémoire sportive de la ville.

Santé :

– Veiller à l’amélioration des services sanitaires et leur rapprochement des citoyens et réduire ainsi la dépendance des villes de Rabat et Casablanca.

– Elargissement des capacités de prise en charge par les structures sanitaires et amélioration des servies prodigués par les structures en place.

– Œuvrer pour la création d’un centre hospitalier universitaire pluridisciplinaire.

– Instauration des structures sanitaires pour le traitement optimal des troubles psychiques et des maladies mentales.

– Création de centres d’écoute pour adolescents, jeunes addictifs et enfants violentés …

– Encouragement de la santé de proximité en réhabilitant les dispensaires existants et en créant d’autres dans le but de couvrir l’ensemble du territoire de la commune.

-Aménagement d’une morgue décente, et de centres de transfusion sanguine et d’hémodialyse.

– Intégration de la médecine dentaire dans les urgences.

– Aménagement et habilitation des services de maternité.

– Sensibilisation continue à l’importance de la prévention sanitaire et organisation de campagnes de vaccination contre les maladies contagieuses.

– Accorder un intérêt plus grand à la santé de la mère et de l’enfant en coordination et en partenariat avec les parties concernées.

– Accorder un intérêt particulier aux maladies d’asthme et d’allergies.

Ecologie et industrie

– Encouragement des industries vertes et propres

– Réhabilitation d’un tissu industriel local en conformité avec une conception durable et protectrice de l’environnement.

– Recours aux énergies renouvelables pour l’éclairage public.

– Œuvrer à l’activation du passage au traitement des eaux usées et de l’eau de mer.

-Mise en place d’un partenariat avec les départements gouvernementaux concernés, le secteur privé et les associations écologiques en vue d’une charte écologique locale.

– Création d’un centre local d’observation de la pollution.

Tourisme

– Elaboration d’une politique locale d’amélioration de l’offre touristique de la ville via le soutien des activités sportives et de loisirs.

– Exploitation des plages en les utilisant comme espaces de culture et distractions fructueuses.

– Habilitation du périmètre de Gued El Maleh et de sa végétation dans le but de susciter la commercialisation du produit touristique.

Commerce

-Permettre aux commerçants de faire entendre leurs voix dans toutes les instances sociales ayant trait à leurs activités (autorisation, foires, expositions… ).

– Associer les commerçants aux prises de décisions au sein des conseils territoriaux.

Education-formation

-Veiller à doter les établissements publics et privés d’enseignement de services de proximité tels que les terrains de sport, les centres de formation et les espaces de loisirs et de culture.

– Habilitation des établissements d’enseignement à travers des partenariats avec la région et le secteur compétent dans le but d’instaurer un environnement éducatif optimal.

– Sécurisation du périmètre proche des établissements d’enseignement par le biais de conventions et de partenariats avec les parties concernées.

Administration et gestion :

-Rationalisation objective du budget de la commune en adoptant les principes de transparence et de bonne gouvernance.

– Veiller à réduire l’endettement de la commune sans pour autant affecter les exigences de la population.

– Remise en question du système de l’administration communale et accélération du rythme de la numérisation et de la simplification des procédures administratives.

– Maîtrise de l’assiette foncière et exploitation réglementaire de ce patrimoine au profit de la population et consolidation rationnelle de sa gouvernance.

– Une gestion urbaine moderne s’appuyant sur le partenariat et la participation populaire

– Habilitation des services sociaux communaux, fondée sur la proximité et l’égalité des chances et l’équité.

– Augmentation des ressources propres de la commune au cours du prochain mandat.

Priorités exceptionnelles:

– Habilitation d’espaces pour les personnes âgées et les retraités, particulièrement pour les couches vulnérables, favorisant leur ouverture sur le monde extérieur et la fructification de leurs expériences passées.

– Application de l’arrêté relatif à l’aménagement d’espaces pour les marchands ambulants dans un cadre qui préserve leur dignité.

– Miser sur la concrétisation des droits des personnes handicapées et leur fournir les services nécessaires.

– Renforcement des capacités intellectuelles scientifiques pour un développement durable.

– Instauration de cahiers des charges contraignants, conduisant les parties à prendre en compte les fondements du développement durable dans les différents domaines.

Libération.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire