Revue de presse économique du 31 août 2021 – boursenews.ma

Le nouveau dispositif porte aussi sur « le contrôle des activités des laboratoires par des visites inopinées et par l’évaluation externe de la qualité de l’analyse », ainsi que sur « l’agrément de laboratoires parmi ceux autorisés, pour réaliser les tests de diagnostic pour les personnes voyageant à l’étranger au niveau de chaque province ».

• L’Union des Comores exprime « sa préoccupation » face à la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. L’Union des Comores a exprimé sa préoccupation face à la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Dans un communiqué, le ministère comorien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé de la diaspora et de la francophonie indique avoir « appris la décision des autorités algériennes de rompre leurs relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc, à partir du 24 août 2021 », exprimant « sa préoccupation » face à cette situation qui ne peut que fragiliser la paix et la stabilité entre deux pays voisins. Le communiqué souligne également que le ministère émet le vœu de voir les deux pays reprendre, très rapidement, la voie du dialogue en vue d’un apaisement de la situation et du rétablissement des relations inter-maghrébines.

L’Economiste :

• Tanger : le projet de téléphérique se concrétise. Port historique de la capitale du Détroit, Tanger-ville se projette vers le futur. Le projet de reconversion lancé en 2010 touche à sa fin et l’une des dernières touches est le projet de téléphérique qui entame son avant-dernière étape. L’une des dernières étapes a été entamée en juillet dernier quand la Commune de Tanger a approuvé la création d’un service public de transport collectif urbain par téléphérique ainsi que son mode de gestion déléguée dédié. Le projet du téléphérique aura pour vocation de positionner Tanger comme une destination touristique d’excellence et de référence faisant de la zone portuaire de Tanger-ville un centre d’attraction. Il s’agira aussi de doter la ville d’une infrastructure de transport offrant une vue panoramique sur le Détroit et la cité.

• Tourisme : le ras-le-bol des opérateurs. Hôteliers, voyagistes, association des investisseurs touristiques…. L’ensemble de l’écosystème est dans l’impasse. Les professionnels dénoncent à l’unanimité l’absence totale de visibilité. Le contexte actuel ne se prête pas à l’optimisme. D’autant plus que les dernières mesures restrictives prises par le gouvernement début août, notamment le couvre-feu dès 21h, ont eu l’effet de séisme auprès des opérateurs de Tourisme. “Aujourd’hui, le contrat-programme, censé couvrir la période 2020-2022, est échu depuis 2 mois. Nous sommes théoriquement à mi-chemin de la période couverte (2020-2022), mais sans aucune décision prise et une concertation réduite à son minimum”, dénonce l’Association nationale des investisseurs touristiques (ANIT).

Aujourd’hui le Maroc :

• La BBC britannique publie la carte complète du Maroc. Alors que le Maroc et le Royaume-Uni consolident leur partenariat sur tous les niveaux, l’influant groupe médiatique britannique BBC vient de publier la carte complète du Maroc incluant les provinces du Sud. Les États-Unis d’Amérique avaient reconnu fin 2020 la marocanité du Sahara et depuis, toutes les administrations américaines publient la carte complète du Maroc. L’initiative de la BBC pousse ainsi tous les observateurs nationaux et internationaux à anticiper une prochaine décision du Royaume-Uni concernant le Sahara marocain. Pour rappel, les deux Royaumes avaient signé un accord de continuité dans le cadre du Brexit ce qui a permis aux deux pays de continuer leurs échanges économiques en dépit de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Ledit accord couvre également les provinces du Sud.

• Vaccination des 12-17 ans : 3 millions d’élèves concernés. La vaccination des enfants des 12-17 ans démarre ce mardi 31 août. Selon Dr Said Afif, membre du Comité scientifique de la vaccination anti-Covid, 3 millions d’enfants de cette catégorie d’âge sont concernés par la vaccination. Il faut préciser qu’il s’agit des élèves de l’enseignement public et privé et des missions étrangères. La vaccination leur permettra d’éviter les formes graves et les risques d’hospitalisation. «Le véritable danger est que les enfants infectés présentent majoritairement des formes asymptomatiques ou peu graves et ils peuvent très vite contaminer leur entourage familial», indique Dr Afif. Le comité considère la vaccination des 12-17 ans un pas important pour accélérer la réalisation de l’immunité collective avec l’adoption des vaccins Sinopharm et Pfizer dont l’expérience à l’international a démontré l’efficacité chez cette tranche d’âge.

Maroc le Jour :

• Rupture avec le Maroc: Alger doit assumer « la responsabilité historique ». L’Algérie devra assumer « la responsabilité historique et politique » de la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, affirme un média panaméen qui relève qu’en dépit de cette démarche hostile, le Royaume reste attaché aux liens de fraternité ancestraux avec le peuple algérien. Pour le journal digital panaméen « La Verdad Panamá », la décision du régime algérien « unilatérale et injustifiée défie toute logique diplomatique ». L’auteur de l’article met ainsi à nu les prétextes fallacieux invoqués par les autorités algériennes, tout en se faisant l’écho de l’engagement du Maroc, eu égard à sa responsabilité historique et conformément aux Hautes orientations royales, de « continuer d’agir avec sérénité, sagesse et responsabilité ».

• Béni Mellal-Khénifra: plus de 1,1 million de personnes vaccinées contre la Covid-19. Un total de 1.107.037 personnes ont été totalement vaccinées à ce jour contre le Covid-19 au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra, apprend-on auprès de la Direction régionale de la Santé. Dans ce sens, un total de 1.403.936 personnes ont reçu la première dose du vaccin anti-Covid et 1.107.037 autres se sont vues administrer la deuxième dose, a indiqué à la MAP, Hicham Choubi, le chargé de communication à la Direction régionale de la Santé à Béni Mellal-Khénifra. Le responsable a rappelé dans ce sens que la situation épidémiologique au niveau de la région requiert le respect méticuleux des consignes recommandées par le Comité national scientifique ad hoc et les autorités sanitaires du Royaume, à savoir le port correct du masque, l’hygiène, le respect de la distanciation physique et l’évitement des rassemblements inutiles.

L’Opinion :

• Mohammedia : Les gardiens de voitures défient les autorités. Malgré la déchéance de l’accord de parking au niveau de la commune de Mohammedia, les gardiens perçoivent toujours des redevances pour l’opération de stationnement. La ville de Mohammedia est témoin d’une contestation de la part des gardiens de voitures de l’annonce par les autorités de la ville, liée à la déchéance de la date de l’accord. Cela dit, le stationnement est devenu gratuit jusqu’à nouvel ordre. Et de nombreux acteurs ont exprimé leur mécontentement face à ces exactions des gardiens de voitures, appelant les autorités locales à intervenir pour les arrêter.

• Tata: l’INDH au service de l’épanouissement des jeunes. L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), accorde une grande importance au capital humain et à l’épanouissement des générations montantes. Dans ce sens intervient le Centre de formation sportif réalisé à Tata en mobilisant un investissement de 230.000 DH dont une contribution de 161.000 DH de l’INDH. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme 4 de la troisième phase de l’INDH relatif à « l’Impulsion du Capital Humain des Générations Montantes »; Offrant des formations dans le « self défense », freestyle, free fight, kung fu, tai- chi, fitness, yoga et l’aérobic, le centre permet aux jeunes de la province de pratiquer leur sport favori et dénicher ainsi les talents en herbe dans le domaine sportif.

Al Bayane :

• Covid-19: la vaccination des enfants jouera un rôle d’accélérateur pour le retour à une vie presque normale. La vaccination des enfants jouera un rôle d’accélérateur pour le retour à une vie presque normale, en attendant la fin de la pandémie à l’échelle planétaire, a affirmé le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi. « Pour casser les chaînes de transmission du virus et réduire le risque de l’émergence de nouvelles mutations et nouveaux variants, les mesures barrières, la vaccination des adultes, mais aussi celle des enfants sont primordiales, pour réduire au maximum les réservoirs du virus qui maintiennent la propagation et la multiplication du SARS COV 2 », a souligné le chercheur dans un article intitulé: « Des enfants vaccinés, des enfants protégés ».

• Tourisme: nouvelle feuille de route pour dynamiser le secteur. La Confédération nationale du Tourisme (CNT) a validé, jeudi lors du premier Conseil d’administration de son nouveau bureau, sa nouvelle feuille de route avec l’organisation des instances de sa gouvernance, les chantiers prioritaires et le programme d’action 2021-2024. Cette feuille de route se fixe notamment des priorités pour la période allant de juillet à décembre 2021, notamment la finalisation des démarches entre les départements du Tourisme et des Finances, et la Direction générale des collectivités locales pour le report de paiement des taxes locales et de la taxe professionnelle a partir de janvier 2022, la signature de la convention spécifique avec le groupement professionnel des banques du Maroc pour permettre le reprofilage de de la dette bancaire a long terme ainsi que la signature d’un nouveau contrat-programme 2022-2024.

Libération :

• Progression de 2,3 % du trafic commercial au port de Safi au terme de 2020. Le trafic commercial au port de Safi a enregistré une progression de 2,3% au terme de l’année 2020 pour atteindre un volume de 6,5 millions de tonnes, indique le rapport 2020 de l’Observatoire de la Compétitivité des Ports Marocains (OCPM). Cette hausse concerne les exportations du phosphate (+135%), des engrais (+16,8%), avec des volumes respectifs de 523.528 tonnes et 867.626 tonnes, et des céréales (+113,3%) avec un volume de 504.895 tonnes en 2020 contre 190.330 en 2019, précise le rapport qui vient d’être publié par l’Agence nationale des ports (ANP). Le port de Safi a enregistré une évolution de 24,1% des exportations de gypse avec un volume de 851.739 tonnes en 2020 contre 686.485 tonnes en 2019 alors que les importations du charbon ont connu un recul de 82% avec un volume de 90.377 tonnes en 2020 contre 502.618 tonnes en 2019, note la même source.

• Wafa Assurance améliore son CA de 11,9% au S1-2021. Le chiffre d’affaires global de Wafa Assurance s’est établi à plus de 5,256 milliards de dirhams (MMDH) au titre du premier semestre de l’année en cours, en progression de 11,9% par rapport à la même période de 2020. En « Vie », le chiffre d’affaires (CA) s’est élevé à 2,8 MMDH, en progression 19%, porté par la croissance de l’activité épargne et la bonne dynamique des produits prévoyance, indique Wafa Assurance dans un communiqué financier. Le CA « Non-Vie » a, quant à lui, atteint près de 2,46 MMDH au S1-2021, en hausse de 4,8% par rapport à fin juin 2020, tiré par la bonne performance sur le marché de l’assurance des entreprises, fait savoir la même source.

Al Massae

Un membre de la commission scientifique conçoit une sortie de la crise de coronavirus. Azeddine Ibrahimi, membre du comité scientifique, a dévoilé les mesures que le Maroc peut adopter pour abandonner définitivement les différentes restrictions imposées par la pandémie, à condition d’un engagement collectif dans la vaccination. Selon Ibrahimi, le Maroc a les capacités qui lui permettent de suivre l’exemple du Danemark, qui a annoncé la levée de toutes les restrictions sanitaires à partir du 10 septembre car, selon les autorités danoises, le coronavirus ne représentait plus « une menace grave pour la société », grâce au bon taux de vaccination dans le pays, où environ 80 % de la population a achevé un parcours de vaccination. En termes d’épidémiologie et de vaccination, le Maroc n’est qu’à quelques semaines de la situation danoise et britannique, comme l’indiquent les courbes disponibles, selon M. Ibrahimi.

Les directeurs du primaire révèlent leurs démarches de protestation. Dans son dernier communiqué, le Conseil national de l’Association des directeurs du cycle primaire au Maroc a révélé les actions qu’il entend mettre en œuvre pour faire connaitre les revendications des directeurs. Il a notamment décidé de porter un brassard de colère la première journée de la rentrée scolaire et de boycotter à partir du 8 septembre, le courrier et les sessions de formation et les réunions décidées par les académies et les Directions, ainsi que les programmes Massar, Massir, Esise et Gresa. Les directeurs ont également décidé de geler leurs activités au sein de l’équipe du projet pédagogique de l’établissement et d’observer des sit-in de colère, le 1er et le 13 septembre, à l’intérieur et devant les Directions provinciales de 11h à 13h, et le 27 septembre devant et à l’intérieur des académies régionales.

Al Yaoum Al Maghribi

La nomination d’un Représentant spécial du SG de l’ONU pour le Sahara traduit les efforts onusiens pour que la MINURSO accomplisse son mandat. La nomination du Russe Alexander Ivanko en tant que Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara traduit l’engagement du Secrétariat général de l’ONU à mener des efforts clairs et constants pour que la MINURSO accomplisse son mandat conformément à la résolution 690 (1991) du Conseil de sécurité, a affirmé le président du Centre Atlas d’analyse des indicateurs politiques et institutionnels, Mohamed Bouden. La nomination d’un Représentant spécial s’est faite sur la base d’une matrice de conditions et de critères et d’une large connaissance du travail de l’ONU, a-t-il expliqué, soulignant que le Maroc a toujours exprimé son soutien aux efforts du Secrétaire général des Nations Unies et de ses représentants.

Le Maroc adhère à la Charte du Groupe arabe de coopération spatiale. Le Maroc a adhéré à la Charte du Groupe arabe de coopération spatiale lors de la récente visite effectuée par une délégation du Centre royal marocain de télédétection spatiale (CRTS), conduite par son DG Driss Al Haddani, à Abu-Dhabi. Après la signature de la charte par Al Haddani, le Royaume a ratifié officiellement la charte du Groupe de coopération spatiale arabe, une entité régionale axée sur le spatial créée en 2019 par cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis. Présidé par l’Agence spatiale des Émirats arabes unis, le groupe est chargé de coordonner les efforts spatiaux régionaux entre les 14 États membres : les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Bahreïn, Oman, le Koweït, la Jordanie, l’Algérie, la Tunisie, le Soudan, l’Égypte, le Liban, le Maroc, l’Irak et la Mauritanie.

Assahra Al Maghribia

Vaccination des élèves de 12 à 17 ans : aménagement de tous les centres dédiés à l’échelle nationale. Le directeur de la Coopération et de la promotion de l’enseignement scolaire privé chargé de la vie estudiantine, Aziz Nahya, a affirmé que tous les préparatifs pour la campagne de vaccination des élèves de 12 à 17 ans ont été achevés et que les centres dédiés à cette opération sont aménagés et prêts à accueillir les bénéficiaires. Nahya, qui était l’invité de la matinale de la Radio d’information marocaine « RIM RADIO », a précisé que 420 centres dédiés ont été aménagés à cet effet, dans le cadre d’une coordination au niveau de chaque région entre les autorités publiques, le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation nationale .

Le Maroc fait partie des 62 meilleurs pays au monde en termes de compétitivité industrielle. Le Maroc figure parmi les 62 meilleurs pays au monde dans le rapport 2021 de l’indice de performance industrielle compétitive (PCI) , selon l’Organisation des Nations unies pour l’industrie (ONUDI). Le Royaume a ainsi conservé la même position qu’il a occupée dans le classement précédent. Cette position a été obtenue grâce à une moyenne de 0,041 point que le Maroc a eu dans sa performance industrielle, alors que la moyenne mondiale était estimée à 0,068 point. Le PCI de l’ONUDI mesure la compétitivité industrielle des économies mondiales à travers trois dimensions principales : la capacité à produire et à exporter des produits manufacturés, l’approfondissement et la mise à niveau technologiques et l’impact mondial.

Al Ahdath Al Maghribia

Élections du 8 septembre : le projet politique du PRV milite pour un Maroc moderne (Mohamed Khalidi). Le Secrétaire général du Parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV), Mohamed Khalid, a affirmé que le projet politique de son parti, qui s’inspire de la pensée du mouvement nationaliste, milite en faveur d’un Maroc pluriel et moderne. Dans une déclaration donnée à l’occasion du démarrage de la campagne électorale pour les élections de septembre prochain, il a noté que la matérialisation d’un projet de cette envergure nécessite le déploiement de grands efforts et beaucoup de temps, outre la mobilisation d’importants moyens humains et logistiques, dont son parti ne dispose pas pour le moment, surtout à une époque où le discours populiste est très en vogue.

Nador: interpellation d’une femme soupçonnée d’être l’intermédiaire dans la falsification de tests Covid-19. Les éléments de la police judiciaire de Nador ont interpellé, dimanche soir, une femme qui gère une agence de transfert d’argent à Taourirt, soupçonnée d’être l’intermédiaire dans la falsification de tests Covid-19. La mise en cause a été interpellée dans le cadre de l’enquête menée avec 8 voyageurs appréhendés, samedi à l’aéroport Nador Al Aroui, en flagrant délit de présentation de faux tests Covid-19, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que les investigations ont révélé que l’une des personnes arrêtées a obtenu un test falsifié en contrepartie d’une somme de 750 DH.

Al Itihad Al Ichtiraki

Hilale: Le dossier du Sahara est réglé et définitivement clos. Réagissant à « la lecture lacunaire et sélective de l’histoire du Sahara marocain » par le Représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, Sofiane Mimouni et qui n’a malheureusement, d’autre but que d’induire en erreur l’audience lors du séminaire de C24 dans les Caraïbes, l’ambassadeur du Royaume, Omar Hilale a souligné que « pour le Maroc, le différend régional autour du Sahara marocain est définitivement réglé. N’en déplaise à l’Algérie, le Sahara marocain a été totalement décolonisé. Le Sahara marocain est revenu définitivement au Maroc. Le Sahara marocain a été réintégré grâce au droit international, grâce à la négociation et grâce à l’Accord de Madrid, dont l’Assemblée générale de l’ONU a pris note dans sa résolution de décembre 1975 ».

Les avoirs officiels de réserve dépassent les 300 milliards. Au 19 août 2021, l’encours des avoirs officiels de réserve de Bank Al Maghrib s’est établi à 300,9 milliards de dirhams (MMDH), en hausse d’une semaine à l’autre de 0,5% et de 2,4% en glissement annuel. Le dirham s’est apprécié de 0,15% face au dollar américain et s’est déprécié de 0,11% vis-à-vis de l’euro, durant la période allant du 19 au 25 août 2021, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique BAM dans son récent bulletin sur les indicateurs hebdomadaires.

Bayane Al Yaoum

La décision de l’Algérie de rompre ses relations avec le Maroc « une faute morale ». La décision de l’Algérie de rompre ses relations avec le Maroc « est une faute morale », a affirmé l’écrivain algéro-marocain Kébir Mustapha Ammi, regrettant une décision qui constitue « une offense que rien ne fonde”. Dans une tribune publiée vendredi dans le quotidien de la MAP, « Maroc Le Jour (MLJ) », l’écrivain a estimé que « la décision du 24 août est un coup de hache qui vient clore, sans gloire, une histoire vieille de plusieurs décennies ». « On ne rompt pas avec celui qui vous a donné les gages de son estime et de sa solidarité dans les moments difficiles », a-t-il affirmé, récusant cette décision qui représente, selon lui, « un désaveu de ce que nos glorieux aînés, qui se sont ardemment battus pour la liberté, ont réalisé au moment des épreuves ».

Les ports marocains se portent bien en 2020. Les ports gérés par l’Agence nationale des Ports (ANP) ont enregistré de bonnes performances en 2020, et ce, malgré la crise sanitaire mondiale, selon l’Observatoire de la compétitivité des ports marocains (OCPM). « En dépit de la crise sanitaire mondiale, de bonnes performances ont été enregistrées en 2020, au niveau des ports gérés par l’ANP, notamment en matière d’amélioration des indicateurs de la manutention et du traitement du passage des principales marchandises dans les ports, de maîtrise de séjour des navires aux ports et de la poursuite des travaux de dématérialisation et simplification des procédures de transit portuaire via le Guichet Unique », indique l’OCPM qui vient de publier son rapport sur la performance portuaire 2020.

Al Alam

Le CCM dévoile la liste des cinémas bénéficiaires des aides à la numérisation et à la création. Dans un communiqué, le CCM indique que la liste des cinémas bénéficiaires a été arrêtée lors d’une réunion, au siège du Centre, de la commission d’aide à la numérisation, à la modernisation et à la création des salles de cinéma, pour la session 2021. Ainsi, après délibération, la Commission d’aide à la numérisation, à la modernisation et à la création des salles de cinéma a attribué une aide à la création au cinéma Aeria Park (Casablanca – 5 700.000,00 dhs), et une aide à la numérisation aux cinéma Ritz (Casablanca – 900.000,00 dhs), ABC (Casablanca – 900.000,00 dhs), Lutetia (Casablanca – 740.000,00 dhs), Mégarama Salle 2 (Rabat – 760.000,00 dhs) et Mégarama Salle 3 (Rabat – 800.000,00 dhs).

Oujda : Stagnation de l’IPC en juillet. L’indice des prix à la consommation (IPC) de la ville d’Oujda a connu une stagnation au cours du mois de juillet 2021 par rapport au mois précédent. Cette stagnation résulte de la baisse de l’indice des produits alimentaires de 0,4% et de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,3%, indique une note de la Direction régionale de l’Oriental du Haut-Commissariat au Plan (HCP). Les baisses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2021 concernent principalement les «Fruits» avec 4,2%, les «Poissons et fruits de mer» avec 3,6%, les «Eaux Minérales, Boissons Rafraichissantes, Jus de Fruits et de Légumes» avec 1,7%, le «Sucre, Confiture, Miel, Chocolat et Confiseries» avec 1,5%, le «Café, Thé et Cacao» avec 0,4% et le «Pain et Céréales» avec 0,1%.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc deuxième exportateur de services commerciaux en Afrique. Le Maroc est classé deuxième en Afrique et 29e au monde parmi les plus grands exportateurs des services commerciaux (hors commerce au sein de l’Union européenne), et sixième sur la liste des plus gros importateurs de services commerciaux au niveau du continent africain durant l’année 2020, selon un rapport de l’Organisation mondiale du commerce. En 2020, la valeur totale des exportations marocaines de services commerciaux s’est établie à environ 13 milliards et 268 millions de dollars, ce qui représente 0,3% du total des exportations de services commerciaux au niveau mondial. Quant aux importations marocaines des services commerciaux, le Royaume s’est classé sixième en Afrique, bien qu’il ait enregistré un recul de 8 milliards et 636 millions de dollars en 2019 à 6 milliards et 130 millions dollars en 2020, selon le rapport.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire