Édition 2021 des Journées européennes du patrimoine : le patrimoine pour tous – Salle de presse – Conseil de l’Europe

« La culture et l’expression artistique créent des occasions de partager des expériences, ce qui contribue efficacement à renforcer la cohésion sociale, le respect de la diversité et les droits humains pour tous. La participation démocratique à la culture est un moyen essentiel de se rapprocher de ces objectifs. Les Journées européennes du patrimoine facilitent la création de liens en célébrant la richesse du patrimoine culturel européen et nous offrent une occasion précieuse d’explorer et de célébrer la mosaïque de cultures qui constitue l’Europe. Tout comme la liberté d’expression, la liberté d’expression culturelle est essentielle à la créativité et à l’épanouissement de la vie culturelle », a déclaré Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe.

Après une année assombrie par la pandémie de covid-19, les Journées européennes du patrimoine marqueront la réouverture des sites patrimoniaux et offriront des possibilités de rencontre et de partage. Dans les pays participants seront organisées, principalement en septembre et en octobre, une vaste gamme de manifestations culturelles : expositions, ateliers, représentations, visites guidées, etc. L’idée maîtresse de l’édition 2021 est de lever les obstacles. Ainsi, il s’agira de veiller à ce que les personnes ayant une déficience sensorielle ou un handicap physique puissent participer aux manifestations. En cette « année européenne du rail », il s’agira aussi de mettre le patrimoine ferroviaire à l’honneur et, ce faisant, d’encourager les déplacements interrégionaux et de rendre les activités organisées dans le cadre des Journées européennes du patrimoine plus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

En outre, deux initiatives de coopération entre pays européens sont mises en œuvre pour promouvoir l’inclusion et la diversité. Le projet intitulé « Le patrimoine, héritage des femmes », mené par l’Espagne en partenariat avec la France, l’Italie, la Roumanie, la Slovénie et l’Angleterre, vise à faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes et à augmenter la présence et la visibilité de l’apport des femmes au patrimoine culturel commun de l’Europe. L’autre initiative, sur le thème « Notre patrimoine culturel queer », menée par l’Écosse en collaboration avec l’Allemagne et l’Ukraine, a pour but de faire mieux comprendre l’histoire de l’accès et de la participation au monde du sport.

« Les musées, les archives, les monuments et les autres sites mis en lumière par les Journées européennes du patrimoine sont autant de richesses à partager et à sauvegarder. Les progrès technologiques ouvrent des possibilités de numériser le patrimoine culturel et cette numérisation devient un moyen essentiel de répertorier les éléments du patrimoine, de les préserver et de les faire connaître. Les manifestations organisées localement pour les Journées européennes du patrimoine donnent lieu à des contenus culturels, qui sont mis en ligne et que des internautes de toute l’Europe peuvent ainsi utiliser à des fins pédagogiques ou dans leur travail, ou tout simplement consulter pour le plaisir », a déclaré Mariya Gabriel, Commissaire européenne chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire