Focus sur un projet de recherche – Le projet Mingei « Art du peuple pour le peuple » s’installe au musée des Arts et Métiers ! – bacasable.cnam.fr

C’est chose faite, le musée des Arts et Métiers accueillera du 12 octobre 2021 au 30 janvier 2022 une installation qui, au moyen des nouvelles technologies, permettra à tout un chacun de découvrir, et même de vivre, les gestes de l’artisan verrier soufflant et façonnant la carafe en verre…

Mingei est un pas de plus dans les nouvelles formes de transmission des savoirs et notamment scientifiques à une époque où le dialogue science/société est plus que jamais nécessaire et la demande du « grand public » d’accéder aux résultats de la recherche de plus en plus importante.

La génèse du projet Mingei

Depuis 2018, Mingei explore les possibilités de représenter et de rendre accessible les aspects matériels et immatériels de l’artisanat en tant que patrimoine culturel. Le patrimoine des savoir-faire artisanaux concerne les artefacts, les matériaux, les outils et les dimensions immatérielles, soit le savoir-faire, l’utilisation habile des outils, ainsi que la tradition et l’identité des communautés dans lesquelles cette culture est ou a été pratiquée. Le patrimoine culturel artisanal fait partie de l’histoire et a un impact sur l’économie des zones dans lesquelles il s’épanouit. L’importance et l’urgence de la préservation de ces territoires sont établies, plusieurs d’entre eux étant menacés d’extinction.

À l’automne 2019, les équipes ont travaillé de concert pour reproduire la carafe et enregistrer les gestes des artisans. Plusieurs techniques ont été expérimentées afin d’assimiler le procédé ancien de fabrication de la carafe. Plus d’une vingtaine de carafes ont été réalisées avant de parvenir à réaliser à l’identique la carafe de Bontemps.

Parallèlement, le chercheur en anthropologie, Arnaud Dubois, a réalisé une ethnographie de cette fabrication et à documenté par des images et des interviews des artisans chacune des étapes. Les membres du Centre de recherche Armines ont équipé les maîtres-verriers de capteurs pour enregistrer leurs gestes clés et leur souffle.

Les ingénieurs de Forth ont installé cinq caméras dans l’atelier pour documenter l’interaction entre les maîtres-verrier, compléter l’enregistrement de leurs gestes et numériser l’ensemble des outils utilisés dans la fabrication de la carafe. Puis Arnaud Dubois s’est rendu à Forth pour travailler, avec les partenaires technologiques, sur les différents matériaux recueillis. Cette collaboration entre chercheurs en informatique et chercheurs en anthropologie visait à préparer la restitution numérique la plus précise et réaliste possible.

C’est chose faite !

Focus sur l’installation « Le savoir verre – Capturing Craft Expérimentez les gestes du verrier »

Le Savoir verre est une présentation numérique née du projet de recherche « Mingei- Representation and preservation of heritage craft » soutenu par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne. Ce projet documente les savoirs pratiques, puis les introduit au sein d’une base de données qui met en relation fichiers de captures de mouvements, données ethnographiques, documents et archives. Les données sont ensuite restituées sous forme d’installations et de jeux numériques, dans une mise en contexte historique. C’est le soufflage du verre qui est proposé ici à travers une reconstitution en 3D d’une halle de soufflage, un dispositif d’expérimentation guidé de certains gestes techniques et une application mobile au plus près des objets historiques de la collection verrière du musée.

Une enquête historique et ethnographique sur les techniques du verre a été réalisée autour d’un objet des collections du musée des Arts et Métiers montrant les étapes de fabrication d’une carafe en cristal. Cette carafe, commandée en 1842 par le professeur de chimie du Conservatoire Eugène Péligot à la cristallerie de Choisy-le-Roy, alors dirigée par le verrier Georges Bontemps, est mise en scène de façon pédagogique par la décomposition des différentes étapes de sa fabrication. Le pied, le corps, le cordon et l’anse de la carafe sont chacun présentés dans un état intermédiaire et une fois terminés. Les outils du verrier : canne de soufflage, pontil, ciseaux et pinces diverses existent aussi dans les collections depuis 1842. Mais qu’en est-il des gestes techniques du verrier ? Peut-on faire revivre cet ensemble inanimé ? Pour tenter de répondre à ces questions, cet ensemble historique est alors confronté aux outils et techniques d’aujourd’hui car ceux-ci sont à peine différents dans leurs formes, leurs matériaux et leur pratique.

La re-fabrication de la carafe par les maitres verriers Jean-Pierre Mateus et Dominique Jamy, s’est déroulée au Centre de Recherche et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV) en septembre 2019. Elle s’est accompagnée d’une ethnographie des gestes techniques, d’une captation numérique des mouvements des verriers au travail et d’une numérisation complète de tous les outils utilisés dans cette action. Ces données ont ensuite été analysées et transcrites sous forme de visualisations numériques pour mieux comprendre les gestes de l’artisan. Les contraintes du travail à chaud imposant de fréquents allers-retours vers le four pour réchauffer la pièce et lui garder une température de travail autour de 800° C, toute une chorégraphie s’installe dans la halle entre les deux souffleurs, leurs outils, les différents fours et le verre. La numérisation permet d’observer sous tous les angles et à différentes échelles cette action technique complexe, d’isoler chaque outil, chaque geste, chaque état de la matière à l’œuvre au cours du processus de fabrication de l’objet et de plonger ainsi au cœur du savoir verre. (2884 signes)

[CA1]Harmoniser la typographie du CERFAV qui est différente sur les 2 panneaux

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire