Découvrez les Talents U 2021 – Université de Bordeaux

Se former aux métiers de l’enseignement grâce au parcours FaME

Par le Collège sciences de l’Homme et INSPé

Les étudiants et étudiantes souhaitant se destiner au métier d’enseignant peuvent se professionnaliser dès la licence afin de faciliter l’intégration au Master MEEF. Le parcours FaME est inclu au sein de 6 cursus des collèges SH et ST, avec des cours de personnalisation et d’ouverture qui valorisent les compétences du métier d’enseignant. Il leur permet de travailler au contact des élèves, avec les équipes pédagogiques, au sein des établissements scolaires, dès la deuxième année de licence.

Comprendre l’industrie du futur avec G-AME

Par l’IUT de Bordeaux, département GMP

Pour appréhender les grandes avancées techniques et les évolutions des moyens de production, G-AME est un serious game sous la forme d’une plateforme interactive et ludique qui offre une médiation pédagogique autour l’industrie 4.0 et de la fabrication additive. En illustrant les applications réelles de l’impression 3D, le jeu vise à sensibiliser les étudiants aux enjeux de cette révolution industrielle qui s’amorce. L’intérêt est d’évaluer utilisation de ces outils sur le terrain.

Apprendre l’optique autrement avec HOBIT

Par l’IUT de Bordeaux, département Mesures Physiques

Afin d’offrir une médiation pédagogique innovante pour initier aux concepts des sciences optiques, HOBIT associe un simulateur de réalité augmentée et des composants imprimés en 3D. Les étudiants et étudiantes développent les mêmes compétences qu’ils apprennent aujourd’hui avec des méthodes traditionnelles en manipulant différents éléments. Des données projetées, retranscrites sous forme d’aides pédagogiques, rendent tangibles les phénomènes physiques observables. Un brevet a été déposé en 2015 et le projet est en phase de commercialisation depuis 2020.

« Informatique et société » pour décrypter la révolution numérique

Par François Pellegrini, UF informatique et la MAPI

Pour comprendre les évolutions du monde du numérique et des nouveaux usages d’Internet, cette formation en ligne propose des formats interactifs, des capsules vidéo et des quizz ludiques pour comprendre comment fonctionnent les outils numériques afin de sensibiliser et protéger les usagers. Des arnaques en ligne aux licences de droits d’auteur sur le web, ce module s’adresse aux étudiants comme aux lycéens. Il est également accessible en libre accès pour le grand public.

Discutez en anglais : ENLIVE

Par l’Espace langues, Collège sciences de l’Homme

L’Espace langues propose la formation innovante ENLIVE : une plate-forme virtuelle d’échange pour apprendre l’anglais de manière convivial. Cette formation disponible en ligne convie les étudiants bordelais du réseau ENLIGHT ainsi que leurs pairs venus d’autres pays européens au cours d’ateliers de discussion. 120 places sont ouvertes pour la rentrée 2021.

BIO STAGE DATING : une entreprise pour un étudiant

Par l’UF biologie

Bio Stage Dating est un événement dédié aux étudiants en Licence de Biologie, en partenariat avec les entreprises de la Métropole de Bordeaux spécialisées dans les secteurs biomédical, de l’agro-alimentaire, de l’agronomie, de la foresterie, de la viticulture/œnologie et de l’environnement qui s’est déroulé du 1er au 16 Avril 2021. Les étudiants ont pu bénéficier en amont d’un accompagnement pour les préparer à ces rencontres : ateliers de préparation de CV et d’entrainement à l’oral, avant de rencontrer les entreprises pour décrocher un stage.

Une TASK FORCE pour garantir la continuité pédagogique

Par la MAPI, le SAM et la DSIDirection des systèmes d’information

Malgré la crise sanitaire, le SAM, la DSIDirection des systèmes d’information , la MAPI et des personnels BIATSS de plusieurs composantes ont uni leurs compétences pour maintenir la continuité pédagogique en proposant des solutions techniques et un accompagnement des enseignants en distanciel tout au long de l’année. L’organisation de la Task Force a permis proposer des solutions dès la rentrée de Septembre 2020 pour les enseignants, garantissant ainsi la continuité pédagogique et permettant au plus grand nombres d’étudiants de poursuivre leur formation.

Des robots pour toutes les situations pédagogiques

Par l’ INSPEInstitut national supérieur du professorat et de l’éducation de Bordeaux

Financé dans le cadre de l’appel à projets STEP, le projet de robots de téléprésence mobile s’active à rompre la frontière entre le présentiel et le distanciel. Deux contextes pédagogiques sont étudiés : le premier, les étudiants pilotent des robots afin d’assister des cours depuis chez eux. Le deuxième, l’enseignant contrôle un robot depuis un site INSPEInstitut national supérieur du professorat et de l’éducation pour réaliser un cours. Plusieurs équipes du pôle PI ont collaboré pour mettre en place le projet, former les acteurs et assurer l’usage de cette technologie.

Orienter professionnellement les étudiants malgré la pandémie

Par la MAOIP

La MAOIP a adapté son offre de service tout en maintenant un lien social entre les étudiants malgré la crise sanitaire. En proposant des permanences téléphonique et zoom, un accompagnement individuel sur RDV en présentiel et en distanciel, les équipes ont pu répondre aux besoins professionnels de la communauté étudiante. Des modules de réorientation ont également été mis en place pour les étudiants en difficulté, ainsi un plan de formation des doctorants revisité. Une plateforme de ressources numériques Moodle a été mise en ligne, et les journées portes ouvertes ont été repensées sous un format virtuel pour les lycéens.

Réduire la pollution sur le littoral basco-aquitain avec Ocean i3

Par la DIPE – Pôle RIPI et Campus transfrontalier Euskampus

Né d’un projet interdisciplinaire, transfrontalier et interculturel dans le cadre du partenariat « Campus Euskampus-Bordeaux », Ocean i3 vise à réduire la pollution plastique en collaboration avec les entités publiques et privées. Cofinancé par le fond européen FEDER, la communauté universitaire développe des missions de valorisation des océans et de protection de l’environnement. Développé comme un living lab, le projet accueille différentes équipes d’étudiants et de chercheurs qui travaillant sur des ensembles de thématiques et de missions variées.

Recherche & Innovation

Gérer les troubles du sommeil et de la santé mentale avec KANOPEE

Par l’unité de recherche SANSPY

Mise en ligne pendant le premier confinement par le SANPSY, KANOPEE est une application mobile gratuite qui vise à repérer, prendre en charge et adresser les personnes souffrant de stress psychosocial, addictions et de troubles du sommeil. Il s’agit d’une nouvelle approche de la santé numérique : un système de conversation initié par une IA identifie les besoins de la personne, met en place un suivi, propose des conseils et oriente vers un soignant en cas de besoin. Depuis sa mise en service, KANOPEE a été téléchargé plus de 18000 fois.

SuperCam et les analyses à distance sur Mars

Par le CELIA

SuperCam est l’un des instruments scientifiques embarqués à bord du rover Perseverance qui a été envoyé par la NASA et s’est posé sur Mars en février 2021. L’objectif de la mission est de répondre à la question : y-a-t-il eu de la vie passée sur Mars ? SuperCam permet de réaliser des analyses à distance du sol martien et d’identifier les échantillons destinés à être ramenés sur Terre dans le futur. La technologie utilisée permet approfondir les méthodes expérimentales d’analyse par laser ainsi que les stratégies de traitement statistique des données. SuperCam a été conçu et fabriqué les scientifiques du Centre lasers intenses et applications (CELIA) et du Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux (LAB).

Découverte la plus ancienne sépulture d’Afrique

Par le Département de sciences archéologiques – PACEA

Il y a 78 000 ans, sur le site historique de Panga ya Saidi, situé dans la région de Mombasa au Kenya, un enfant de 3 ans a été déposé dans une fosse, enveloppé dans un linceul. Dans le cadre du projet CUMILA, une collaboration archéologique internationale, les membres du laboratoire PACEA ont découvert et étudié la plus ancienne sépulture connue en Afrique. L’objectif de recherches visent à déterminer l’émergence des comportements modernes, dont fait partie la mise en terre des défunts, en Afrique de l’Est.

Révéler les substances chimiques dans les Océans avec CURL

Par le laboratoire EPOC

L’Océan est le réceptacle la pollution des eaux continentales : les baigneurs, surfeurs, plongeurs… sont potentiellement exposés à des substances chimiques. Pour déterminer le niveau de contamination en milieu marin, les équipes du laboratoire EPOC ont créé un kit d’échantillonneurs passifs pour le grand public. Une fois les prélèvements effectués, des analyses en laboratoire permettent de déterminer les risques d’exposition aux micropolluants. Cet outil, distribué en collaboration avec l’association Surfrider, pourrait sensibiliser les populations locales et européennes aux enjeux de santé public et de protection de l’environnement.

L’ARN peut-il être développé en comprimé ?

Par l’Institut de mécanique et d’ingénierie de Bordeaux

Témoin de la mise en lumière de l’utilisation de l’ARN dans les solutions médicales contre la Covid-19, ce projet de recherche vise à développer un comprimé à avaler contenant des oligonucléotides, des fragments d’ARN synthétisés en laboratoire. La formulation de nano-vecteurs thérapeutiques sous une forme comprimée constituerait une avancée importante dans le domaine pharmaceutique.

Valoriser ses recherches dans The Conversation

Par le département CHANGES

CHANGES propose à la communauté scientifique de valoriser leurs recherches en les accompagnant dans le processus de publication d’un article dans The Conversation, média avec lequel l’Université de Bordeaux a signé un partenariat en 2020. Chaque participant peut publier article à l’issue de la résidence d’écriture, et faire l’expérience de s’inscrire dans une démarche de médiation scientifique. 12 doctorants ont déjà participé à la rédaction d’articles à l’issue de ces ateliers, 8 articles sont déjà publiés autour de thématiques variées : sociologie, sciences de l’éducation et économie du vin.

Créer sans limite avec Infinity WAAM

Par l’Institut de mécanique et d’ingénierie de Bordeaux

Infinity WAAM est une imprimante 3D capable de fabriquer des pièces en métal sans contrainte de largeur et de hauteur. Sa technologie d’impression à 45° lui permet d’élaborer des pièces sur un tapis défilant, le système embarque également des outils d’analyse sur la matière utilisée et du processus d’impression. Cette innovation peut être mise à contribution dans les procédés de fabrication des grandes industries de l’ingénierie mécanique.

Vie de campus

Une visite à 360° de l’ INSPEInstitut national supérieur du professorat et de l’éducation

Par l’ INSPEInstitut national supérieur du professorat et de l’éducation de Bordeaux

Cette année, la crise sanitaire n’a pas permis la traditionnelle « journée portes ouvertes » des sites l’ INSPEInstitut national supérieur du professorat et de l’éducation . Pour présenter le Master MEEF aux futurs étudiants, les équipes du secteur Pédagogie du Pôle PI ont imaginé une visite virtuelle interactive et immersive en ligne à l’aide de vidéos filmées à 360°. Cette présentation, disponible facilement via un navigateur web ou grâce à un casque VR, un dévoile les différents locaux, intègre des présentations de responsables et des témoignages d’étudiants.

Les BU aux côtés des étudiants

Par la Direction de la documentation

Depuis le début de la crise sanitaire, de nouveaux services ont vu le jour dans les bibliothèques de l’Université pour faciliter l’accès aux documents et permettre à toutes et tous d’étudier et de garder le cap. Grâce à la dématérialisation des services et au maintien de l’offre des BU, les usagers ont pu rapidement retrouver un environnement étudiant, s’immerger dans une ambiance propice au travail universitaire, bénéficier d’un espace calme et sécurisé mais aussi de conseils des bibliothécaires pour leurs recherches documentaires, le tout depuis chez eux.

Quand le MEB devient numérique

Par le Musée d’ethnographie de l’université de Bordeaux

Un programme de mise en ligne intensive a été lancé par le Musée d’ethnographie afin de pallier la fermeture prolongée de ses services (expositions et ateliers) causée par la crise sanitaire. Une série d’expositions/dossier virtuelles et de documents offrant une entrée sur les différents programmes du MEB a été reconfigurée et mise en ligne en mai 2020 à destination de la communauté universitaire et d’un vaste public.

Les Moissons d’Avril 2021 : une édition 100% dématérialisée

Par le Service culture

En 2021, la richesse de la créativité étudiante s’est exprimée différemment durant les Moissons d’Avril. Le festival évolue avec 4 dispositifs de valorisation spécialement développés pour l’occasion : Une galerie d’exposition virtuelle, créée d’après la numérisation du campus Victoire, un studio multimédia pour la captation des spectacles vivants, un jeu vidéo artistique imaginé pour visiter l’université, et une plateforme numérique unique pour valoriser les productions étudiantes.

Un calendrier de l’avent culturel : Les Festivernales

Par le Service culture

Du 1er au 24 décembre 2020, le service culture, les Bureaux de la vie étudiante et le Musée d’ethnographie de Bordeaux ont accompagné étudiants et personnels dans l’arrivée de l’Hiver. Malgré la crise sanitaire, les événements quotidiens ont permis à la communauté universitaire de partager des moments ensemble à distance, avec la diffusion de tutoriels, recettes, astuces… sur le compte BVE Université de Bordeaux d’Instagram. Des soirées contes et DIY ont également été proposées sur Zoom.

Les étudiants secouristes formés en santé mentale

Par l’Espace santé étudiants

L’espace santé étudiants propose aux étudiants et étudiantes ayant une mission à l’égard de leurs pairs une formation aux premiers secours en santé mentale, permettant à chacun de venir en aide aux autres en toute sécurité. Cette formation de deux jours donne les bons réflexes pour réagir face à une personne en souffrance psychique. Sans se substituer aux professionnels de santé ou du soin psychique, cette sensibilisation permet aux étudiants de développer des compétences relationnelles et d’écoute, sans porter de jugement et d’orienter leurs camarades en détresse psychologique vers des structures adaptées. 230 étudiants volontaires ont pu en bénéficier.

Fêtes de fin d’année : à vos fourneaux, à vos pinceaux

Par le Service universitaire d’action sociale

Des animations virtuelles autour des traditions culinaires et de la créativité ont été proposées pendant la crise sanitaire afin de maintenir le lien social à distance. Les personnels de l’université et les étudiants ont été invités à partager sur une plateforme en ligne, leurs meilleures recettes de cuisine et de voter pour leur recette « coup de cœur ». Un concours de dessin destiné aux enfants de la communauté universitaire a également été organisé. Les recettes partagées et les dessins des artistes en herbe ont été rassemblés dans deux recueils numériques consultables par la communauté universitaire.

Transmettre l’envie d’entreprendre avec UBee Lab

Par le Bureau entrepreneuriat – DIPE

L’incubateur étudiant UBee Lab, ouvert en 2016, s’adresse en priorité aux étudiants de l’université bénéficiant du statut national étudiant entrepreneur, pour les aider à faire gagner en maturité et en conviction leurs projets. UBee Lab aide la communauté étudiante à créer une activité et s’intégrer au sein des structures d’accompagnement de l’écosystème régional. Sur les 5 dernières années universitaires ce sont déjà plus de 300 étudiants entrepreneurs ont été accompagnés sur 265 projets de toute nature.

Responsabilité sociétale

Développez des solutions face au changement climatique avec le Climackathon

Par le Service innovation – DIPE

Les 12 et 13 mars 2021 a eu lieu le premier Climackathon de l’université, pendant deux demi-journées, 30 étudiants, scientifiques et personnels ont co-créé des solutions afin de répondre à la problématique suivante : comment engager la communauté universitaire sur le changement climatique et motiver à changer les comportements ? Les participants se sont répartis en équipes thématiques : mobilité, gestes éco-citoyens et production / consommation. Les équipes ont pu faire émerger les besoins des usagers du campus, problématiser les thématiques, discuter et prototyper 3 outils ou services pouvant être mis en place dans les établissements.

Un plan de relance pour initier la transition écologique

Par la Direction de l’immobilier – Pole patrimoine et environnement

Une équipe projet s’est constituée en septembre 2020 au sein de la Direction de l’immobilier pour répondre en 1 mois à l’appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments dans le cadre du plan de relance du gouvernement. L’établissement a obtenu en janvier 2021 une enveloppe pour financer des projets de rénovation énergétique de bâtiments, le déploiement d’équipements de production d’énergie renouvelable et la modernisation des équipements de chauffage et de ventilation Ces projets accélèrent la transition énergétique et diffusent le plan de relance dans l’économie locale, tout en répondant à des critères environnementaux tel que la préservation de la biodiversité, l’utilisation de matériaux à faible impact, la gestion des déchets de chantier ou la protection solaire passive.

Accéder à l’emploi grâce à DUO DAY

Par le Pôle RHDS – Direction de la stratégie et développement RH

Pour la deuxième année consécutive l’Université a participé à la journée nationale DUO DAY pour une rencontre entre des personnes en situation de handicap à la recherche d’emploi et des étudiants et doctorants en tant que parrains/marraines. Des agents de l’université étaient également présents pour informer sur la diversité de services de l’Université. Ce forum des métiers présenté sous format webinaire avec un temps d’échange a permis de constituer 22 offres dont certains avec nos étudiants et doctorants. Cette journée participe au rayonnement de l’établissement au titre d’employeur inclusif.

Sensibiliser à l’impact climatique : « Action Climat Environnement »

Par le collectif Action climat environnement

Le collectif Action climat environnement « ACE », créé en mars 2019 par des professionnels de la recherche et de l’enseignement sur le campus Carreire, et constitué en association en 2021, a pour objet de promouvoir des actions à court et long terme pour évaluer les empreintes climatique et environnementale de nos activités de recherche et d’enseignement, impulser et accompagner une modification des pratiques ayant un impact négatif sur l’environnement et à apporter des éclairages en santé des populations dans le débat international sur la dégradation climatique et environnementale. Le collectif s’engage également à relayer les données scientifiques concernant la menace climatique et environnementale, pour participer à la prise de conscience globale de la situation.

Ouvrir la culture scientifique au plus grand nombre avec les Rencards du Savoir

Par le Service Culture

Cette initiative permet de décloisonner la recherche en proposant des événements dans la métropole bordelaise : café-débats et ciné-débats offrent la possibilité au public de rencontrer les chercheurs, échanger avec eux et comprendre le monde nous entoure. Cette programmation transdisciplinaire développant la médiation des savoirs a évolué avec le contexte sanitaire, les rendez-vous ont été enregistré et diffusé sur différents canaux (YouTube, site institutionnel, SoundCloud…) pour continuer à partager les connaissances scientifiques des universités avec les citoyens.

Imaginons ensemble l’université de demain

Par l’Equipe U30

Pendant 2 mois, plus de 330 personnels et étudiants se sont projetés dans l’avenir pour imaginer l’université de 2030. Trois ateliers participatifs ont été proposés autour de trois enjeux majeurs de l’université (développement durable, science innovante, écosystème apprenant) aboutissant sur plus de 30 propositions et 8 capsules vidéo et témoignages d’experts sur ces différents enjeux, le tout publié sur la plateforme participative de l’université ouverte et accessible à l’ensemble de la communauté. Ce temps fort s’est terminé avec la restitution des échanges collectifs lors d’un séminaire stratégique qui s’est déroulé le 3 mai rassemblant plus de 260 participants.

La science devient participative avec SPINE

Par la DIPE – Service innovation

SPINE était, à l’origine, une plateforme utilisée par les médecins-chercheurs pour analyser des images IRM afin d’identifier les zones abimées des cerveaux atteints de maladies neurodégénératives. Une nouvelle version grand public a été développée et testée en ligne au cours d’un projet de recherche associé à l’analyse de la sclérose en plaque. Avec SPINE, les citoyens peuvent se former à l’annotation en ligne. Dans le cadre du test, une cinquante de participants ont pu annoter plus de 100 IRM pour faire avancer la recherche et comprendre un peu mieux la démarche scientifique.

Des courses à la voile pour sensibiliser à la pollution des océans

Par le laboratoire EPOC et le CBMN

Le navigateur Fabrice Amedeo, navigateur engagé pour la protection des océans, a équipé son monocoque d’un capteur de microplastiques et associé deux laboratoires de l’université de Bordeaux à l’étude de la pollution microplastiques des océans. Lors de deux courses à la voile, le Vendée Arctique en juillet 2020 et le Vendée Globe novembre 2020 à février 2021, une soixantaine d’échantillons ont été collectés et sont en cours d’analyse. Pour les scientifiques, ces prélèvements sont une véritable opportunité pour quantifier et cartographier la pollution microplastiques des eaux de surface océaniques. Ce projet permet aussi d’informer et de sensibiliser le grand public à la pollution des océans.

Open Sciences : de nouveaux outils pour partager la science

Par la Direction de la documentation

La Feuille de route pour la science ouverte souhaite continuer à développer le partage du savoir et les échanges avec la société, à l’aide d’un ambitieux programme à déployer dans les prochaines années et en apportant son soutien à des initiatives déjà en œuvre. Les plateformes numériques comme OSKAR Bordeaux pour la diffusion de publications et Open U Journal, pour éditer des revues scientifiques ; le jeu sérieux Journey to Open Science ; ou l’outil en ligne Trouver un entrepôt de données pour aider les chercheurs à héberger et partager leurs données de recherche, rendent les connaissances plus simples d’accès.

Comment retrouver le goût après la Covid-19 ?

Par l’ISVV

Même s’ils ne touchent que 5 à 15 % de la population, les troubles de l’olfaction et de la gustation, mis en lumière par crise sanitaire de la Covid-19, entrainent des difficultés sociales et psychologiques pour les personnes atteintes. Œnologues, sommeliers, cuisiniers, parfumeurs, étudiants de L’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin… sont directement affectés dans l’exercice de leurs activités. L’équipe pédagogique s’est alors mobilisée pour proposer un protocole d’accompagnement et de récupération. Un livret d’entraînement sensoriel a été conçu pour guider et inciter les personnes atteintes par ces troubles à consacrer quelques minutes par jour à une série d’exercices et d’auto-évaluations.

Une université plus verte grâce à la COP2

Par Antoine Philippeau et Wassila Ezzaoui (étudiants)

La COP2 étudiante a rassemblée entre Janvier et Mars 2021 des groupes de travail étudiants, personnels et enseignants dans 70 établissements de l’enseignement supérieur. Une dizaine de propositions furent concrétisées et inscrites dans un livre blanc national. Deux étudiants ambassadeurs de l’Université de Bordeaux ont échangé avec différents usagers afin de proposer un focus sur de nombreux enjeux partagés par l’ensemble des acteurs des institutions. Cette assemblée a permis d’alimenter la feuille de route Transitions de l’Université. Cette action s’est conclue par la signature de l’accord de Grenoble, qui vient renforcer l’engagement de l’université en matière de développement durable.

Faire découvrir les métiers du jeu vidéo aux jeunes

Par l’association étudiante Fenrir Studio

Dans d’un appel à projet en lien avec la Mairie de Pessac et le centre social la Châtaigneraie, l’association étudiante Fenrir Studio a imaginé une série d’ateliers de création de jeu vidéo pour les collégiens. Les groupes ont pu être accueillis en présentiel au cours du mois de juin pour découvrir les métiers du numérique et du jeu-vidéo. Ces ateliers ont permis de renforcer les liens entre l’université et l’enseignement secondaire tout en offrant une médiation par les pairs grâce aux formateurs étudiants. Une rencontre a également été organisée avec une professionnelle du secteur afin de les sensibiliser sur les problématiques d’inclusion et de diversité de l’industrie numérique.

Le jury

Manuel Tunon de Lara – Président de l’université Antoine de Daruvar – Vice-président Affaires institutionnelles Sandrine Rui – Vice-présidente Formation, vie universitaire et citoyenne Philippe Moretto – Vice-président Recherche Stéphanie Debette – Vice-présidente Relations extérieures Anne-Marie Tournepiche – Vice-présidente Vie étudiante et vie de campus Vincent Moreau – Directeur général des services Marianne Eloi – Responsable de la Direction de la vie universitaire Jocelyn Caillaud – Directeur de la formation et de la gestion des cursus Jérôme Joubes – Directeur du Département de recherche sciences de l’environnement Roger Marthan – Directeur du Collège des écoles doctorales Samuel Maveyraud – Directeur du Collège droit, science politique, économie et gestion Julien Morlier – Chargé de mission SMART Campus olympique Paul Marsan – Vice-président étudiant Nesrine Benabdelkader – Vice-présidente étudiante du conseil de la vie de campus de Bordeaux Carreire Mickaël Larivière – Vice-président étudiant du conseil de la vie de campus de Bordeaux Victoire Camille Duc – Vice-présidente étudiante du conseil de la vie de campus de Pessac

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire