Actu – MicroFolies fait aussi sa rentrée des classes – ID CiTé

La montée en puissance de leur nombre, dont l’objectif fixé par le Président de la République est, rappelons-le, de créer d’ici la fin de l’année prochaine plus de 1000 MicroFolies en France ; est dû principalement à la souplesse de ce dispositif. MicroFolies, de quoi s’agit-il ? Ainsi, le collège Jacques-Yves Cousteau de Méry-sur-Oise a, en cette rentrée, sa propre MicroFolie. Celle-ci a d’ailleurs la particularité d’être mobile. Entièrement modulable, elle tient en seulement 6 caisses. Impossible que vous n’ayez pas déjà entendu parler de MicroFolie. Ce dispositif de médiation culturel est unique en son genre. Des objectifs revus à la hausse Dans le cadre du plan «Culture près de chez vous» lancé en 2017, le Ministère de la Culture espérait déployer à terme 200 lieux de ce genre dans toute la France de manière pérenne ou temporaire. Mais devant le succès rencontré, l’objectif a été multiplié par 5. L’idée concrètement est de profiter de la numérisation d’œuvres des plus beaux musées de France, pour les rendre accessible au plus grand nombre. Accéder à des œuvres des plus beaux musées de France Parmi les établissements qui participent à Micro-Folies, on trouve par exemple le Château de Versailles, le Centre Pompidou, le Louvre, le Musée National Picasso, la Philharmonie de Paris, la RMN-Grand Palais, Universcience, l’Institut du Monde Arabe, le Musée d’Orsay ou encore l’Opéra de Paris. Plus de 500 chefs-d’œuvre sont à découvrir grâce à différents écrans géants, système de réalité virtuelle et tablettes présents. Un espace multi disciplinaire Chaque territoire, qui accueille Micro-Folies peut créer sa propre collection d’œuvres digitalisées et intégrer le Musée numérique. A côté de ce dernier, il est possible d’aménager un espace scénique pour des comédiens et musiciens. La mise en réseau, au sens propre comme au figuré fait aussi partie du programme Micro-Folies. Ainsi, ces lieux seront connectés les uns aux autres afin de retransmettre en direct les évènements qui s’y déroulent. Autre espace, l’atelier permet de découvrir et d’utiliser des imprimantes 3D et des machines à coudre numériques. Un Fablab en prime Ce n’est pas toujours le cas mais au collège Jacques-Yves Cousteau, la MicroFolie mobile compte aussi un FabLab. Concrètement, les élèves pourront donc aussi profiter d’une imprimante 3D, d’une impression sur tissu, d’une machine à coudre, d’une fraiseuse ou encore d’une découpeuse sur films. PAROLES D’ELUS >> Dossier complet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire