Conception de la faute intentionnelle : l’âne incendiaire ou l’âme incendiaire ?

Selon l’article L. 113-1 du code des assurances, la faute intentionnelle implique la volonté de créer le dommage tel qu’il est survenu et n’exclut de la garantie due par l’assureur à l’assuré, condamné pénalement, que le dommage que cet assuré a recherché en commettant l’infraction.

Sur la boutique Dalloz

en lire plus

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire