Inaptitude, indemnité spéciale et résiliation judiciaire

Lorsque, postérieurement au constat de l’inaptitude, un contrat de travail est rompu par une résiliation judiciaire produisant les effets d’un licenciement nul, le salarié a droit, lorsque cette inaptitude est consécutive à un accident du travail ou une maladie professionnelle, à l’indemnité spéciale de licenciement prévue par l’article L. 1226-14 du code du travail.

Sur la boutique Dalloz

en lire plus

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire