Discours du ministre des Affaires étrangères à la 4e Conférence panhellénique sur la numérisation du patrimoine culturel 2021 (30.09.2021) – Ministry of Foreign Affairs, République Hellénique

Notre objectif aujourd’hui est de tout mettre en œuvre pour protéger ce patrimoine. Dans ce contexte, nous nous sommes mobilisés dans les différentes organisations internationales, à commencer par l’UNESCO. Dans le même temps, nous soulevons cette question tant au niveau bilatéral que multilatéral. La question de la Basilique Sainte-Sophie et du monastère de Chora est à l’ordre du jour de tous nos contacts. Parallèlement à ces actions, qui se poursuivent sans relâche, nous avons l’obligation de promouvoir notre patrimoine culturel et de le valoriser.Auprès d’un public aussi large que possible. Dans ce contexte, la technologie numérique est un vecteur de cet effort. Grâce à la numérisation, le patrimoine culturel devient un bien durable et accessible, aux quatre coins du monde.La numérisation est également un outil précieux pour améliorer les connaissances historiques ainsi que la science.Pour ces raisons, l’UNESCO a publié des directives pour l’application des principes et des règles dans l’environnement numérique. Elle a mis un accent particulier sur le respect de la propriété intellectuelle des biens et services culturels. Elle a également souligné la promotion de la culture en tant que pilier du développement durable.Il est donc nécessaire et en même temps utile que la Grèce entre pleinement et de manière dynamique dans l’ère de la « culture numérique ».Répondant à la nouvelle réalité, le ministère des Affaires étrangères a, dès le début, montré qu’il était prêt à exploiter les possibilités créées par les nouveaux outils de numérisation. En particulier dans les moments difficiles de la pandémie, la technologie a été un outil pour maintenir l’intérêt actif de l’opinion publique internationale pour la culture grecque. Par exemple, en organisant de nombreux événements en ligne. Cet effort doit se poursuivre sans relâche dans toutes les directions. C’est pourquoi je me félicite de l’organisation de la 4e conférence panhellénique sur la numérisation du patrimoine culturel.Je suis sûr que l’échange de vues et l’émergence d’actions contribueront à faire de la Grèce un point de référence dans ce domaine.Je vous remercie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire