Arts, loisir et tourisme : dialogues de l’intranquillité (Univ. d’Aveiro, Portugal) – Fabula

Et c’est alors que nous décidons voyager, partir à la recherche d’un espace imaginaire, composé d’un patrimoine d’images, de représentations et d’expériences. Mais nous allons, en fait, découvrir que nous avons affaire à une entité hybride, constituée de deux dimensions : l’une matérielle et l’autre immatérielle (Michel Lussault, 2007). Les arts, parce qu’ils exacerbent l’imaginaire, provoquent le désir de partir à la découverte de ces espaces transformateurs, de connaître in loco la dimension matérielle de ces espaces.

Et c’est par le biais de ce dialogue constant entre le matériel et l’immatériel, le réel et l’imaginaire, le palpable et l’impalpable que l’homme ajoute un capital culturel à sa vie. Pendant le voyage, l’expérience du loisir, vécue selon l’idéal humaniste de Cuenca Cabeza (2000), gère la connaissance, l’autonomie, la liberté et agit sur l’équilibre même de la vie de l’homme. Par le biais de la créativité, elle peut accentuer son esprit critique, nonobstant, c’est grâce à l’expérience avec l’Autre que celui-ci peut consolider ses valeurs et ses vertus.

Cela étant, dans l’admirable monde dans lequel nous vivons, les espaces réels, imaginaires et imaginables ont pris une tout autre tournure et, transformés par la « technomagie » (Vincenzo Susca, 2008) digitale, ils dépendent d’un simple bouton pour se faire connaître. Nous sommes désormais transformés en des e-touristes plongés dans des réseaux interactifs, des géolocalisations, des réalités augmentées, des paysages et des mirages en 3D. Au détriment des musées réels, nous nous laissons prendre à l’appât des musées virtuels, où les arts se croisent, le loisir se transforme et l’intranquillité devient de plus en plus interactive et angoissante.

S’il est vrai que l’œuvre d’art se caractérise par l’intranquillité qu’elle déclenche, que faire, donc, quand cette intranquillité finit par déclencher des désaccords, des déchaînements, des courses effrénées, au lieu de favoriser une rencontre inoubliable avec l’art, avec nous-mêmes et avec les autres.

Nous invitons tous ceux qui s’intéressent aux arts, au loisir et au tourisme, du point de vue interdisciplinaire, à nous rejoindre pour deux journées de réflexion et de discussion qui seront orientées selon les axes thématiques suivants : Voyages et espaces imaginaires. Arts et tourisme : loisir ou intranquillité ? Arts, loisirs et e-tourisme. La part des arts pour un tourisme durable. Colloque organisé dans le cadre du projet « Politiques de Culture, Industries de Culture et Loisir », du groupe « Entre Cultures – Herméneutiques Culturelles » du Centre de Langues, Littératures et Cultures de l’Université d’Aveiro

Date limite pour les propositions de communication : 31 octobre 2021

Nous n’accepterons que deux auteurs maximum par résumé et celui-ci devra être constitué :

· du titre,

· du nom de l’auteur/des auteurs,

· de l’indication de l’institution/du projet, etc.,

· de l’axe thématique où s’insère la communication,

· du résumé (maximum 350 mots),

· de 5 mots-clés.

Réponse de l’acceptation de la communication : 7 novembre 2021

Data limite pour l’inscription : 15 novembre 2021

Programme provisoire : 22 novembre 2021

Programme définitif : 30 novembre 2021

Les textes seront publiés pendant l’année 2022, moyennant l’acceptation des pairs évaluateurs.

Paiement:

– Grand public:

. avec communication, jusqu’au 15 novembre 2021: 85 €

. avec communication, après le 15 novembre 2021: 100€

. sans communication, jusqu’au 15 novembre 2021: 25 €

. sans communication, jusqu’au 15 novembre 2021: 35 €

– Membres du Centre de Langues, Littératures et Cultures- CLLC – gratuit

Références pour le paiement (le reçu devra être envoyé au courriel suivant : dlc-artesocioturismo@ua.pt):

IBAN : PT 50 0035 0836 0000 1785 2307 0

Código SWIFT / BIC: CGDIPTPL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire