État civil du Sénégal : On ne règle pas un problème par un problème (Par Madiaw Diop) – Xalima – Le Sénégal en un seul clic

La gestion et la conservation du patrimoine de l’état civil physique constituent une problématique très sérieuse aussi bien d’un point de vue logistique que financier, voire politique. Les techniques du numérique offrent maintenant des moyens sûrs de préservation de l’état civil par la dématérialisation et la gestion logicielle des documents numériques. En dépit des efforts consentis par les organismes œuvrant dans les droits de l’homme, de l’enfant ou droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, la gestion de l’état civil est encore confrontée, en Afrique en général et au Sénégal en particulier, à des difficultés juridiques, sociétales, climatiques, voire économiques.

D’autres facteurs sont liés à des actes de vandalisme lors de manifestations politiques comme ce fut le cas du centre d’état civil de Tivaouane dont les registres furent réduits en cendres lors de violentes manifestations de la campagne du premier tour de l’élection présidentielle sénégalaise de

A cela s’ajoutent de mauvaises conditions d’archivage et de conservation des documents d’état civil qui sont souvent le résultat d’un climat tropical défavorable à la bonne tenue de ces documents ou d’un manque d’une logistique matérielle qui respecte les normes internationales de gestion et de conservation des documents d’archives de manière générale. Les premières victimes de cette situation de l’état civil sont en effet les citoyens, en particulier les enfants qui peuvent parfois suivre leur cursus primaire jusqu’en classe de CM2, sans disposer d’actes de naissance. La sécurisation numérique de l’état civil à proprement parler passe nécessairement par la numérisation du passif et l’informatisation de la production future. Elle requiert avant tout une étude de l’état des lieux de conservation des fonds documentaires afin de mettre en place un système d’identification et de classement des registres par catégorie et par année de production.

La conservation numérique de l’état civil sénégalais, un moyen d’une démocratisation de l’accès à l’information dans une ville intelligente

En fin, sécuriser par le biais du numérique un patrimoine documentaire aussi important que celui de l’état civil ne peut être réussi sans le soutien et l’implication de toutes les ressources humaines, matérielles et financières. Les avantages de la sécurisation ou conservation numérique de l’état civil sont en effet nombreux.

permettre aux centres d’état civil de réaliser des économies dans les dépenses concernant l’achat et le renouvellement du matériel de conservation et de conditionnement des registres. Dans le cadre du projet d’Appui à la modernisation de l’Etat civil PAMEC, un lot de matériel informatique a été donné à 60 centres d’état civil. Ce matériel a été acquis dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Modernisation de l’état civil , financé par l’Union Européenne sur le 10ème Fonds européen de développement à hauteur 5.000.000 d’euros, pour soutenir les efforts du Gouvernement et des collectivités locales en matière d’amélioration de la gestion du système d’enregistrement des faits d’état civil. Il sera aussi procédé au câblage, à la mise en réseau et à l’installation du logiciel HERA dans lesdits centres.

?? ????????? : ?’??? ???? ???? , ??? ??? ????????? , ??? ????-?-?? ?? ??? ???????? ???????????? ?

Madiaw DIOP Ingénieur informaticien Moncap/pastef

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire