Chaâlal insiste sur sa place dans le développement local – La Nouvelle République

Elle a appelé «à fournir davantage d’efforts pour ne pas transformer les structures culturelles à des fins autres que leur vocations et à convaincre les responsables locaux de leur importance dans l’activation de la scène culturelle locale». Mme Chaâlal a appelé également les directeurs de la culture à «suivre les projets de réalisation et à inspecter régulièrement les travaux et trouver des solutions urgentes à tous les problèmes de leur suspension ou perturbation». La ministre a insisté la nécessité d’accélérer la numérisation, d’améliorer le service public, de simplifier les procédures, et de recevoir les artistes et les associations culturelles pour écouter leurs préoccupations et soutenir les efforts déployés, notamment dans les zones d’ombre, mettant en garde contre toute forme de corruption, d’abus et d’indifférence. Elle a chargé les directeurs de la culture et des arts de prendre «toutes les initiatives nécessaires pour éviter les blocages et les problèmes professionnels collectifs et individuels et d’adopter le dialogue avec les personnels en coordination avec les responsables des services concernés», précisant qu’elle attache «une importance particulière aux droits du personnel et des fonctionnaires qui font souvent l’objet de décisions arbitraires et inacceptables». A ce propos, elle a appelé au respect des procédures légales dans la composition et le fonctionnement des conseils de discipline. Après avoir plaidé pour «la prise d’initiatives et de mesures nécessaires en coordination avec les services de sécurité et les collectivités locales pour lutter contre les opérations de fouilles non autorisées et les actes de vandalisme contre les sites archéologiques et historiques», la ministre a donné des instructions pour «œuvrer à l’exploitation économique des sites archéologiques et historiques». Elle a appelé, dans ce sens, les responsables du secteur à «proposer les espaces aménagés à cet effet au début de l’année prochain ainsi que la nature des services pouvant être fournis et les modalités de leur exploitation». La première responsable du secteur a mis l’accent sur l’impératif d’oeuvrer à «capter les investisseurs privés et de les sensibiliser sur les opportunités d’investissement offertes dans le domaine culturel au niveau local», plaidant pour l’accompagnement des efforts afin de récupérer les salles de cinéma et de préparer les dossiers permettant de déterminer l’octroi de l’exploitation de ces salles aux investisseurs privés conformément aux procédures légales, et ce, à compter de l’année prochaine. Elle a appelé, en outre, à «la promotion du rôle des bibliothèques», au suivi et à l’évaluation des programmes des établissements de théâtre et à la promotion du théâtre pour enfant et de rue dans les espaces publics, en sus d’oeuvrer à l’élaboration de nouvelles approches pour la redynamisation du rôle des musées et des parcs culturels et la mise en place de nouveaux créneaux culturels et touristiques. La rencontre d’évaluation a été marquée par l’organisation de 4 ateliers concernant «l’économie culturelle», «la gestion et le suivi de la réalisation des projets et de la numérisation», «l’administration, les fonctionnaires et l’opération d’intégration» et «les dix nouvelles wilayas», et ce, avec la participation des cadres centraux du ministère de la Culture et des Arts, des directeurs locaux de la Culture, des responsables des différents établissements culturels et artistiques et les présidents des théâtres régionaux et des musées. R.C.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire