Nécessité de faire de l’ISC/KIN une haute école de gestion en Afrique – acpcongo.com

Le Pr Augustin Mbangala a évoqué plusieurs actions entreprises par le comité de gestion en termes de construction, réhabilitation et modernisation des infrastructures, la lutte contre les antivaleurs, l’amélioration des conditions sociales et de travail du personnel, l’assainissement de l’environnement, la qualité de l’enseignement correspondant aux standards internationaux, l’équipement informatique et la bibliothèque ainsi que la numérisation des services académiques.

Il a souligné que ces efforts doivent rencontrer les préoccupations du ministre de l’ESU qui tient à l’arrimage dès l’année académique 2021-2022, au système éducatif de Licence-Master-Doctorat (LMD), lequel système implique de nouvelles approches et compétences en vue d’acquérir le savoir et le savoir-faire.

L’ISC/KIN comme promis, a-t-il dit, a fait fonctionner pour la première fois l’année académique 2020-2021, une licence en administration et gestion des ressources humaines (AGRH) et en sciences et techniques de secrétariat(STS) Le directeur général qui a conféré les grades académiques aux différents lauréats de la première session, a invité ces derniers à être les créateurs d’emploi et les produits capables de contribuer au développement du pays.

Ces lauréats sont issus des sciences commerciales et financières, de gestion des ressources humaines et de l’informatique, de fiscalité, de comptabilité, de micro-finance, de secrétariat de direction, de marketing.

Le secrétaire général académique de l’ISC/KIN, le Pr Ngindu Kalala dans son rapport académique, a mis en exergue notamment le respect du calendrier académique, la coopération interuniversitaire et les inscriptions pour l’année académique 2021-2022.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire