La contrepartie financière de la clause de non-concurrence n’a toujours pas le caractère d’une clause pénale

Dès lors qu’elle a la nature d’une indemnité compensatrice de salaire stipulée en conséquence de l’engagement du salarié de ne pas exercer, après la cessation du contrat de travail, d’activité concurrente à celle de son ancien employeur et qu’elle ne constitue pas une indemnité forfaitaire prévue en cas d’inexécution d’une obligation contractuelle, la contrepartie financière de la clause de non-concurrence n’est pas une clause pénale.

Sur la boutique Dalloz

en lire plus

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire