L. Lévêque, C. Bastidon-Gilles, Th. Santolini, S. Visciola (dir.), La double vie du patrimoine – Fabula

Seize spécialistes venus d’horizons disciplinaires diversifiés lui ont apporté leur expertise et ont contribué à la réflexion, assumant dans toute sa rigueur le rôle patient du chercheur à la fois engagé dans l’interprétation scientifique des structures et dans leur appropriation par les acteurs de terrain et concourant ainsi doublement à revitaliser ce substrat identitaire que constitue, tant pour les individus que pour les sociétés, un patrimoine culturel aussi vivace que fragile, résistant à l’épreuve des siècles.

AVANT-PROPOS

LA VALORISATION, L’HISTOIRE D’UNE RÉSURRECTION ?

Guido Batocchioni, Francesca Diosono, Laura Romagnoli,Recherches et valorisation du sanctuaire de Diane à Nemi (Rome) : faciliter la compréhension des sites archéologiques

Monique Clavel-Lévêque, Sur les pas de Vénus entre mythe et 3D : réveiller la villa « Temple de Vénus » (Vendres, Hérault) et faire revivre le patrimoine régional

Monique Clavel-Lévêque, André Lopez-Moncet, La fabrique de la villa Vivios (Lespignan, Hérault)

Oriol Olesti Vila, Jordi Morera Camprubí, Joan Oller Guzmán, El “espai ceretània” y la valorización del paisaje cultural de la cerdanya (Pirineo oriental)

Marie-Pierre Jézégou, Fabrice Paul, Jean-Marie Gassend,L’utilisation des images 3D comme outil de compréhension et de médiation pour l’étude des épaves de l’Antiquité romaine, à partir de trois exemples : Mandirac 1, Laurons 2, et Port-Vendres 1

RHIZOMATIQUE LINGUISTIQUE : LA RÉSILIENCE EN HÉRITAGE ?

Ksenija Djordjevic Léonard, Langue et culture comme éléments de patrimoine : Croates d’Italie et Slovaques de Serbie

Jean Léo Léonard, Ateliers thématiques co-participatifs et patrimonialisation : Estonie et Italie méridionales

PATRIMOINE ET POLITIQUE : LE RETOUR DU REFOULÉ ?

Thierry Santolini, L’identité constitutionnelle comme dernier rempart de la souveraineté nationale

Sylvie Brodziak, Des archives au mythe républicain. L’exemple de Georges Clemenceau

Mustapha Bencheikh, Maroc. De la mémoire carcérale à la mémoire officielle

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire