Tout ce qu’il faut savoir sur la Miami Art and Design Week 2021 – AD Magazine

» Désireuse de « faire place à des discussions productives », Wava Carpenter a ajouté que les conférences de cette année mettraient en avant des experts et des praticiens qui se pencheront sur la notion de « genre humain » à travers le prisme de la justice sociale et de la nature, ainsi que du design et de son lien avec le patrimoine culturel.

Ce thème sera mis en avant par différents partenariats. Lexus dévoilera l’installation ON/ réalisée par l’architecte Germane Barnes et des étudiants de l’université de Miami. Inspirée du concept de voiture électrique LF-Z de Lexus, cette installation envisage un avenir plus durable et neutre en carbone. On y verra une version 3D de la voiture, avec des éléments interactifs et des designs inspirés de suggestions du public. Dans le même ordre d’idées, la 2021 Collectors Lounge Designers Commission, en collaboration avec la Black Artists + Designers Guild (BADG), proposera « une présentation de l’incroyable travail des designers Leyden Lewis [du Leyden Lewis Design Studio] et Danielle Fennoy [de Revamp Interior Design] ainsi que des discussions sur la manière dont BADG œuvre pour une industrie plus équitable et inclusive », comme nous l’a expliqué la directrice générale Jennifer Roberts.

Les visiteurs de Design Miami/ seront accueillis par Tomorrow Land, une exposition de sculptures et de sièges du Studio Proba (de Brooklyn, New York, et Portland, Oregon) doublée d’un jeu interactif en réalité virtuelle créé par Portland Enjoy the Weather. Une bonne entrée en matière avant de plonger dans la myriade d’expositions de design tant vintage que contemporain.

Ces expositions comprendront des joyaux du Studio Craft Movement, dont la chaise Karuizawa, premier design de mobilier de George Nakashima, présentée par la Modern Gallery de Philadelphie. Cette chaise, conçue en 1935 pour l’église catholique St. Paul à Karuizawa, au Japon, associe un cadre en cèdre du Japon à un siège suspendu en fil d’herbe tissé. La galerie Friedman Benda, de New York, lancera son partenariat avec le designer et directeur artistique britannique Samuel Ross via un stand aux accents industriels consacré aux meubles des séries Signal, Rupture et Amorphous Strand de Ross. L’exposition The Future Perfect réunira quant à elle des objets de 15 talentueux artistes, dont la table Zig Zag en céramique émaillée de l’artiste multimédia de Los Angeles Bari Ziperstein et la table d’appoint sculpturale en grès émaillé du designer néerlandais Floris Wubben.

Autre grand moment : les environnements immersifs créés dans le cadre de l’initiative Curio, de Design Miami/. Harry Nuriev, du Studio Crosby, y fait son retour à Miami avec The Bedroom, une installation aux teintes argentées dont la pièce maîtresse sera un matelas de style Ryokan. La Beyrouth House of Today, organisation à but non lucratif, présente de son côté New Nature, une série de meubles du designer libanais Khaled El Mays. Forte du savoir-faire d’artisans de Mexico, cette série intègre cuir, bois, raphia, osier et céramique. Parmi ceux qui font leurs débuts à Design Miami/ se trouve Bea Pernia, du studio local Bea Interiors Design, dont les meubles sont fabriqués en chêne, pierre et autres matériaux naturels.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire